19 avril 2024

Football : Tout savoir sur la 7eme édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN Algérie 2023)

La 7eme édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) se déroule du 13 janvier au 4 février 2023, en Algérie. En principe 18 sélections nationales composées des meilleurs joueurs des championnats nationaux s’affrontent pour tenter de succéder au Maroc, vainqueur lors de la dernière édition en 2020. A constaté INFOPLUS RDC.COM

La compétition se déroule dans quatre villes différentes (Alger, Oran, Constantine et Annaba). L’Algérie vient d’inaugurer le stade Nelson Mandela construit dans la banlieue algéroise, à Baraki, avec une capacité de 40 000 places. C’est dans cette enceinte que vont se dérouler le match d’ouverture (Algérie-Lybie), ainsi que la finale.

Les 18 équipes qualifiées pour cette 7eme édition sont réparties dans quatre groupes :

Groupe A : Algérie, Libye, Mozambique, Éthiopie

Groupe B : République Démocratique du Congo (RDC), Ouganda, Côte d’Ivoire, Sénégal

Groupe C : Maroc, Soudan, Madagascar, Ghana

Groupe D : Mali, Angola, Mauritanie

Groupe E : Cameroun, Congo, Niger

Sauf gros retournement de situation, le Maroc, double champion en titre, ne défendra pas son trophée à cette édition du CHAN. En effet, la CAF a officialisé, à demi-mot, la non-participation des Lions de l’Atlas, jeudi 12 janvier à Alger, lors d’une conférence de presse animée par le président Patrice Motsepe.

Notons que le CHAN est une compétition organisée par la Confédération Africaine de Football (CAF) tous les deux ans en alternance avec la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Le CHAN a été créé en 2007. La première édition, qui a eu lieu en 2009 en Côte d’Ivoire, a été remportée par la République Démocratique du Congo (RDC). Son objectif vise à mettre en avant les différents championnats nationaux des pays appartenant à la CAF.

Dans cette optique, contrairement à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), les pays participants au CHAN ont l’obligation de ne sélectionner que des joueurs issus de leurs championnats nationaux. Les internationaux évoluant dans des championnats étrangers n’ont donc pas l’autorisation d’y participer.

En 2020, lors de la dernière édition, le Maroc s’était imposé en finale face au Mali au stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé (Cameroun), remportant au passage son deuxième titre consécutif dans cette compétition. Cette année, la compétition passe de seize à dix-huit sélections pour un format qui évolue avec trois poules de quatre et deux poules de trois.

Sur le terrain, on attend logiquement, si le Maroc est effectivement absent, le pays hôte, l’Algérie qui n’a pas digéré son élimination au premier tour de la dernière CAN et surtout sa non-qualification à la dernière Coupe du Monde au Qatar. Ce CHAN sera donc une belle occasion pour l’Algérie de se réconcilier avec ses supporters. L’ancien capitaine de Fennecs, Madjid Bougherra, désormais, sélectionneur de l’équipe locale (A’) connaît déjà la recette après avoir remporté la Coupe Arabe, il y a un peu plus d’un an avec ses Fennecs. Devant son public, l’Algérie ne visera donc qu’un succès final pour écrire son nom sur le palmarès du CHAN.

Parmi les autres prétendants, il y aura aussi les Léopards de la RDC, vainqueurs deux fois du trophée (2009 et 2016), avec des joueurs aguerris en club et en Coupes africaines (Vita Club, Mazembe, Daring et Lupopo).

Le Sénégal également arrive avec des ambitions et se présente en outsider. Il pourra compter sur son gardien Alioune Badara Faty, champion d’Afrique qui rêve de remporter le CHAN et faire du Sénégal, la première Nation à réussir le doublé CAN-CHAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut