17 avril 2024

Etat de lieu de l’opération d’actualisation des cartographies opérationnelles à Kinshasa: Quand la CENI donne les informations exactes à la population

Kinshasa, mercredi le 13 juillet 2022 – Le Secrétaire Exécutif Provincial de Kinshasa, Mme Anne Marie MUKWAYANZO a participé au Forum permanent d’information électorale sur le thème « état de lieu de l’opération d’actualisation des cartographies opérationnelles dans la ville province de Kinshasa », organisé par le Réseau d’éducation civique au Congo (RECIC). C’était dans la salle du centre Libala Mwinda dans la commune Limete. Rapporte la Cellule de Communication de la CENI.

L’objectif principal de ce forum a consisté à ce que la CENI par le biais du Secrétariat Exécutif Provincial de Kinshasa, donne à la population de la capitale, les informations exactes sur l’opération d’actualisation des cartographies opérationnelles dans la ville province de Kinshasa.

Devant une assistance constituée des membres de la société civile, Mme Anne MARIE MUKWAYANZO a brossé la situation nette de l’opération d’actualisation de la cartographie électorale : « Au moment où nous parlons, l’opération est terminée. Tous les préposés sont rentrés au niveau de leurs antennes respectives excepté quelques-uns à Maluku, compte tenu de l’étendue de cette commune », a indiqué Anne MARIE MUKWAYANZO.

Et d’enchaîner : « Sur terrain, les préposés ont effectué 3 missions essentielles. D’abord d’entrer en contact direct avec les bourgmestre des communes pour l’harmonisation des listes des différents quartiers. Ensuite, il y a eu l’étape de la collecte des données qui consistait à vérifier sur terrain les adresses des écoles et centres des santés. Enfin, retourner auprès de bourgmestres pour la signature des Procès-Verbaux qu’on doit ramener au niveau des antennes ».

Le secrétaire exécutif du Réseau d’éducation civique au Congo, Jean-Michel MVONDO a, par ailleurs, expliqué ce que fait sa structure sur terrain. « À chaque étape du processus électoral, les animateurs du RECIC descendent sur terrain pour sensibiliser la population, ce qui se fait et ce qui ne doit pas se faire. Raison pour laquelle, il était important d’échanger avec la CENI sur cette étape qui détermine la suite du processus électoral », a déclaré Jean Michel MVONDO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut