19 juin 2024

Droits de l’Homme : Rencontre entre le président de la CNDH-RDC et une délégation de RCN Justice et Démocratie pour une collaboration dynamique et durable

Le président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (CNDH-RDC), Paul NSAPU MUKULU, a, lors d’une audience, mardi 6 juillet 2023 au siège de son Institution, à Kinshasa, conféré avec une délégation du Projet RCN Justice et Démocratie, conduite par son Coordonnateur, Innocent Dunia Byavulua. En toile de fond de ces échanges, une collaboration dynamique et durable entre les deux structures. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de la CNDH-RDC.

Le président Paul NSAPU MUKULU était assisté à cette audience par son Directeur de Cabinet, René Kabala, et la Secrétaire Permanente du Comité Permanent de Prévention de la Torture (CPPT), Mme Véronique Ometuku Mwamba.

Le Coordonnateur du Projet RCN Justice et Démocratie, Innocent Dunia Byavulua,qui s’est réjoui des échanges qualifiés de fructueux qu’il a eus avec le numéro un de la CNDH-RDC en a fait une restitution : « (…) Nous avons été reçus par le président de la CNDH, Excellence Paul NSAPU, dans le cadre d’un partenariat qui existe déjà sur un projet Résistons à la torture ensemble (RESTORE ), financé par l’Union Européenne (UE). C’est une visite de courtoisie en même temps, parce que depuis l’installation de l’actuel bureau, on ne s’est pas encore rencontré. Il y a eu certes des correspondances, il fallait qu’on puisse se rencontrer (…) une visite à la CNDH qui est intervenue, alors que RCN Justice et Démocratie a accueilli son nouveau Représentant-Pays (…) une nouvelle équipe chez RCN, un nouveau management chez SCN, et un nouveau management chez la CNDH (…) ».

Et de rajouter « (…) Dans nos échanges, on a abordé les aspects liés à la collaboration, qui existe déjà, mais aussi pour jeter des bases pour une collaboration plus durable (…) A ce jour, nous sommes sur le monitoring des cas de torture à l’occasion de la garde à vue, de détention dans les milieux d’enfermement, des cachots, proprement parlé, afin de pouvoir garantir ou promouvoir la protection des droits humains (…) ».

À en croire Innocent Dunia Byavulua, la structure RCN Justice et Démocratie est foncièrement attachée à la justice.

« (…) On sait bien que les droits humains et la justice vont de pair. Et notre collaboration repose sur ce palier. Nos réflexions seraient de voir au-delà des cas de torture. Parce que RCN Justice et Démocratie n’est pas seulement engagée dans la lutte contre la torture, mais également dans la lutte contre la corruption, la protection des personnes qui sont en détention ou l’aide légale, voir comment mettre en place un mécanisme d’échange et de collaboration pour pouvoir trouver des activités qui peuvent concourir à l’atteinte de nos deux missions (…) », a-t-il soutenu.

Bien que le CPPT, constitue un mécanisme qui est logé au sein de la CNDH-RDC, le délégué de RCN Justice et Démocratie tient à une collaboration dynamique avec cette Institution nationale des Droits de l’Homme.

Une relance d’une collaboration qui a été appréciée par le numéro de l’institution nationale des droits de l’homme en RDC, Paul NSAPU MUKULU, un abolitionniste qui ne cesse d’impulser une nouvelle dynamique au sein de cette Institution citoyenne d’Appui à la Démocratie, depuis son avènement.

RCN Justice et Démocratie est né en septembre 1994 au lendemain du génocide et des crimes contre l’humanité au Rwanda.

Le projet politique de RCN Justice & Démocratie vise à plus de justice et à plus de pratiques démocratiques.

Il est fondé sur la conviction que les Hommes ne peuvent construire la justice qu’à partir de la discussion, sur base d’un échange de parole garantie pour chacun : le droit ne mène à plus de justice que s’il naît de la discussion et s’il la permet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut