19 juin 2024

Droits de l’Homme : le rapport alternatif sur les droits des personnes LGBTI remis à la CNDH-RDC

Le rapport alternatif sur les droits des personnes « des groupes lesbiennes-gays-bisexuels-transgenres  » (LGBTI) a été remis vendredi 31 mai 2024 au président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (CNDH-RDC ) par le représentant de cette communauté des groupes vulnérables. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de cette Institution Citoyenne d’Appui à la Démocratie.

La rencontre s’est tenue à Kinshasa, au siège de la CNDH-RDC. Le président Paul NSAPU MUKULU s’est montré ainsi réceptif aux préoccupations soulevées par le représentant des personnes LGBTI en RDC. Ce dernier était accompagné, à cette occasion, par des responsables du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD).

« (…) En général, nous relevons, dans le rapport, des avancées réalisées en matière des droits de l’homme dans le pays, qui cadrent bien avec l’accès au service de santé pour les personnes LGBTI (…) », s’est réjoui a dit A Pal Bahirwe, Directeur Exécutif de Vision plus Asbl, une ONG/LGBTI.

Et de soutenir : « (…) Nous avons cependant déploré que nos autres droits sont violés notamment celui qui concerne l’accès à la justice, face à la discrimination et à la stigmatisation dont nous sommes victimes (…) « .

Non sans préciser que ce rapport, qui concerne la période de 2019 au 2023, prend en compte les recommandations qui ont été formulées depuis 2019 par cette autre communauté des groupes vulnérables dans le pays.

Pour sa part, le Conseiller politique Afrique de l’overt et du centre/ PNUD, Joseph Akoro, a relevé l’accompagnement de l’Agence onusienne en ces termes :
« (…) Nous avons accompagné cette organisation de la société civile dans le cadre de notre projet  » Initiative pour le développement inclusif  » pour protéger et promouvoir les droits des personnes; les êtres humains en général et en particulier, des LGBTI en RDC (…) »

Rendant l’ascenseur, le président de la CNDH-RDC, Paul NSAPU, a rassuré ses hôtes, en l’occurrence le représentant des personnes LGBTI et des représentants du PNUD en RDC de la prise en compte de ce rapport par son Institution qui, faudrait-il le rappeler, est un organisme technique et consultatif chargé de la promotion et de la protection des droits de l’homme en RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut