24 mai 2024

Décès lors d’une soirée privée « partouze » : la CNDH-RDC recommande l’engagement des poursuites contre les éléments de la Police responsables des actes de violation des droits de l’homme (Communiqué de Presse)

À travers un Communiqué de Presse N°003/CNDH/PRES/PNM/SP/01/2023, rendu public le 14 avril 2023, portant la signature du président Paul NSAPU MUKULU, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) porte à la connaissance de l’opinion publique « qu’elle a appris, avec indignation et stupeur, par les réseaux sociaux, ce lundi 10 avril 2023, le décès d’un compatriote au nom de Monsieur Gaby BEMBI survenu dans des circonstances troubles , lors d’une descente d’éléments de la Police Nationale Congolaise sur les lieux d’une soirée privée « partouze » organisée au quartier Gramalic dans la Commune de Ngaliema dans la nuit du 8 au 9 avril 2023″. Peut-on lire dans ce Communiqué dont la copie est parvenue à la rédaction d’infoplusrdc.com

« La CNDH note que ce décès et les arrestations opérées sont émaillés de violations des Droits de l’Homme, notamment les traitements cruels, inhumains et dégradants, la violation de droits à la vie et à l’intégrité physique, l’enregistrement et la publication des vidéos choquantes exposant la nudité des dames trouvées sur les lieux, cela sans leur consentement.

La CNDH condamne fermement ces violations portant atteinte aux droits à la vie privée et à l’intégrité physique de ces dames ». Enchaîne ledit Communiqué.

Et d’ajouter : « Elle tient, ici, à rappeler les principes constitutionnels selon lesquels : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droit ; la personne humaine est sacrée ; l’État a l’obligation de la respecter et de la protéger ; nul ne peut être poursuivi, arrêté, détenu ou condamné, qu’en vertu de la loi et dans les formes qu’elle prescrit ; tout détenu doit bénéficier d’un traitement qui préserve sa vie, sa santé physique et mentale ainsi que sa dignité ».

Avant de recommander : « Conformement à sa mission de promouvoir et de protéger les Droits de l’Homme, la CNDH recommande aux autorités gouvernementales d’assurer de façon continue, la formation et la sensibilisation des éléments de la Police Nationale sur le respect des Droits de l’Homme ; De procéder des à présent, à la vulgarisation du Code du numérique récemment promulgué par le Président de la République, Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO. Aux autorités judiciaires, d’engager des poursuites contre les éléments de la Police Nationale Congolaise responsables des actes de violation des droits de l’homme par la publication des vidéos et images ci-dessus visées, au mépris du Code du numérique. À la population de s’approprier le Code du numérique ».

« Enfin, la CNDH exprime toute sa compassion à la famille de l’illustre disparu ». Conclut le Communiqué de Presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut