19 avril 2024

COP-27 : les activités du Projet REDD+/Maïndombe présentées au Premier Ministre par l’équipe de pilotage

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge multiplie des échanges en marge de la 27ème Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations-Unies sur le changement climatique qui se déroule à Charm El-Cheikh en Egypte. A appris infoplus-rdc.com auprès de la Cellule de Communication de la Primature.

Ce jeudi, le chef du Gouvernement a reçu une délégation de l’équipe de pilotage du projet REDD+/Maindombe, qui est un important projet mis en œuvre dans le territoire d’Inongo et qui vise la réduction globale des émissions des gaz à effet de serre sur l’ensemble de la province de Maïndombe par l’extension des investissements sectoriels.

Ce projet permet d’améliorer les moyens de subsistance des agriculteurs qui vivent dans l’extrême pauvreté, et ainsi réduire les émissions en limitant la pratique de la culture sur brûlis.

Reçu par le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, la délégation de l’équipe de pilotage a présenté le bilan des activités réalisées depuis le lancement du projet.

« Nous sommes venus présenter au Premier Ministre nos activités dans le cadre du projet REDD+/Maindombe dans le territoire d’Inongo et aussi présenter nos perspectives pour le développement de nouveaux projets dans l’ensemble de la RDC. Nous avons également fait le bilan de nos activités depuis 2011 à la signature du contrat jusqu’aujourd’hui. Nous sommes en train de payer pour le Gouvernement dans le cadre des ventes des crédits qu’on vient d’effectuer. Le PM a reçu notre projet avec beaucoup d’enthousiasme et il a promis qu’on puisse se revoir à Kinshasa pour approfondir la question. C’est vrai que c’est un domaine tout nouveau qui est très porteur en RDC à cause de la taille de la forêt congolaise. Il a eu un enthousiasme assez fort. Il nous a demandé de continuer à travailler en collaboration avec le gouvernement dans le cadre de ce projet et dans celui d’autres projets que nous allons mettre en œuvre dans le futur », a déclaré le porte-parole de la délégation.

D’autres projets sont envisagés dans les autres provinces du pays et le porte-parole a promis d’inciter les autres partenaires à venir investir en RDC.

« Nous sommes en train de penser à avoir des projets dans les provinces du Nord-Ubangi, du Sud-Ubangi, de la Tshopo, et de l’Équateur. Nous n’avons pas, dans notre porte-folio, des projets normalement dans la Mongala et dans la Tshuapa. Mais les gouverneurs que nous avons rencontrés, veulent voir l’exemple du Maïndombe se reproduire chez eux à cause des paiements importants que nous venons de faire pour la province de Maïndombe. Je crois que nous allons étudier la possibilité d’étendre les activités dans la Mongala et peut-être dans la Tshuapa. Mais pour le moment, nous nous sommes arrêtés aux quatre projets. Mais nous avons des partenaires qui veulent également commencer des projets en République démocratique du Congo. Nous les encourageons », a-t-il conclu.

Signalons par ailleurs que pour faire face aux conséquences du changement climatique, le gouvernement de la RDC s’efforce de lutter contre le déboisement et la dégradation des forêts à travers l’initiative REDD+ (Réduction des émissions causées par le déboisement et la dégradation des forêts).

Le programme de réduction des émissions dans la province de Maïndombe est le premier à avoir été sélectionné pour être intégré au Fonds Carbone du Fonds de partenariat pour le carbone Forestier. Il est important que l’expérience du Maïndombe soit reproduite sur toute l’étendue du territoire congolais regorgeant des forêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut