27 février 2024

CNDH-RDC : l’Ambassadeur de la Suisse reçu par Paul NSAPU MUKULU pour s’imprégner des défis à relever dans le domaine des droits de l’homme

Avoir un aperçu dans le secteur des droits de l’homme et voir comment échanger davantage dans l’avenir. C’est le point d’orgue des échanges entre le président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH-RDC), Paul NSAPU MUKULU, et son hôte, l’Ambassadeur de la Suisse à Kinshasa,Chasper Sarott ont échangé, vendredi 17 mars 2023, autour des défis à relever dans le domaine des droits de l’homme en RDC. A appris INFOPLUSRDC.COM de la Cellule de Communication de cette Institution d’Appui à la Démocratie.

Répondant aux préoccupations de la presse à l’issue de l’audience qui a été accordée par le président Paul NSAPU MUKULU, l’Ambassadeur s’est exprimé en ces termes : « (…) le président de la CNDH vient de prendre ses fonctions, c’est une première rencontre, une première opportunité pour parler des défis de la RDC dans le domaine des droits de l’homme (…) », a-t-il fait savoir.

« (…) la Suisse mène plusieurs projets dans le domaine des droits de l’homme. C’est aussi une occasion d’avoir d’avoir un aperçu dans ce secteur des droits de l’homme et voir comment échanger davantage dans l’avenir (…) », a renchéri l’Ambassadeur.

Pour sa part, le président de la CNDH a éclairé la lanterne des médias en expliquant que « La Suisse abrite le siège d’un organe important de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en matière des droits de l’homme, le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies. Comme on le sait, le Président de la République, Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO, était dernièrement en Suisse, il a fait son discours. Il avait échangé avec les autorités de ce mécanisme onusien des droits de l’homme. C’est normal que l’Ambassadeur de ce pays vienne s’imprégner auprès de l’institution de la RDC habilitée à travailler sur les questions des droits de l’homme, qui est la CNDH-RDC (…) ».

Et d’ajouter : « (…) la Suisse a manifesté son intérêt de savoir comment cette institution citoyenne pense t-elle s’impliquer dans les questions relatives au processus électoral en cours dans le pays, à la paix et au règlement des conflits communautaires, ainsi que dans la problématique liée à la justice transitionnelle. C’est dans le même ordre d’idée que la Suisse a également marqué son intérêt de comprendre comment fonctionnait e Comité permanent de prévention contre la torture (CPPT) de la CNDH (…) ».

Soucieuse d’apporter une touche particulière au cours de son quinquennat, Paul NSAPU MUKULU a dernièrement échangé avec une délégation de HRW sur la situation des droits de l’homme en RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut