19 avril 2024

Clôture du colloque scientifique sur l’albinisme : Paul NSAPU MUKULU élevé au rang d’Ambassadeur des personnes atteintes d’albinisme qui ont sollicité l’accompagnement de la CNDH-RDC

À l’issue des travaux du colloque scientifique sur l’albinisme organisé du 11 au 14 juillet 2023, au Club Miba, à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, le Directeur de Cabinet du président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (CNDH-RDC), René Kabala Mushiya, en a fait un compte rendu, lundi 17 juillet 2023, après son retour à Kinshasa, à la Cellule de Communication de la CNDH-RDC. C’était au siège de cette Institution d’Appui à la Démocratie à Kinshasa-Gombe. A appris infoplusrdc.com auprès de ladite Cellule.

Le DIRCAB du président de la CNDH-RDC s’est exprimé en ces termes, non sans faire référence aux recommandations formulées par les participants durant ce colloque.: « (…) L’accompagnement de la CNDH-RDC a été sollicité pour faire un plaidoyer, notamment auprès du Gouvernement en faveur des personnes atteintes de l’albinisme, afin qu’elles puissent bénéficier de tous les droits liés à la dignité humaine, au plan social, professionnel et économique comme tous les autres êtres humains (…) », a-t-il fait savoir.

Et de préciser : « (…) les personnes atteintes de l’albinisme ont largement contribué à la formulation de ces recommandations pour faire savoir combien elles ont été souvent victimes de la discrimination et de la stigmatisation dans la société (…) l’exemple d’une histoire qui a été racontée pendant les travaux du colloque, où dans une famille au Kasai-Oriental, une femme avait brulé les mains de son enfant, parce qu’il était né albinos (…) ».

Avant d’ajouter : « (…) Les participants ont exigé, toujours à travers ces recommandations que les personnes atteintes de l’albinisme soient réellement prises en compte dans la «Couverture Santé Universelle», initiée par le Chef de l’Etat (…) les participants ont, par ailleurs, appelé l’humanité à respecter les libertés fondamentales des personnes atteintes de l’albinisme, de même qu’ils ont invité les personnes vivant avec l’albinisme à la prise de conscience de leur état, et d’intégrer sans complexe la société. Surtout que pour ces participants: «l’albinisme n’est pas une maladie contagieuse, mais le manque de la mélanine dans le corps» (…) ».

L’occasion faisant le larron, les participants au colloque ont élevé le Président de la CNDH-RDC, Paul NSAPU MUKULU, au rang d’Ambassadeur des personnes atteintes de l’albinisme. En témoigne une écharpe pour symboliser cette élévation qui a été donnée à son Directeur de Cabinet, qui, à son tour, l’a remis au président, après avoir regagné la Capitale.

Initié par l’Université Protestante au Cœur du Congo (UPCC), à travers sa Faculté de Médecine, et Fondation Ntumba Luaba, sous le haut patronage du Ministre nationale en charge de la Santé, les assises de ce Colloque Scientifique ont gravité autour du thème : « Forts envers et contre tout : traditions et albinisme en RDC ».

À titre de rappel, en 2013, l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté une résolution condamnant les agressions et les discriminations à l’encontre des personnes atteintes d’albinisme qui demande aux Etats de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer leur protection. En 2014, le 13 juin a été proclamé Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme par ladite Assemblée Générale onusienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut