19 avril 2024

Clôture des activités du village digital de la femme : quand le PADMPME renforce les capacités des femmes entrepreneures sur l’utilisation des réseaux sociaux pour renforcer leurs activités professionnelles

Lancées par une équipe unifiée du système des Nations Unies ‘’One un  gender team’’  et ses partenaires le 20 mars 2023 à Kinshasa, les activités du village digital de la femme ont été clôturées vendredi 31 mars. A constaté infoplusrdc.com

Ces activités se sont déroulées dans le cadre de la célébration de la journée internationale des droits de la femme, a pour thème : « Pour un monde digital inclusif : innovation et technologies pour l’égalité des sexes. 

Pendant 10 jours, le village digital des femmes, cadre d’échanges et d’apprentissages mettant en évidence les compétences et les initiatives numériques des hommes et des femmes par un accès aux technologies, a présenté au public des initiatives créatrices et innovantes qui répondent aux besoins des femmes et des filles dans la promotion de l’égalité de sexes pour un monde plus inclusive et équitable.

Pour les journées du 30 et 31 mars, le Projet de reforme et dissémination des textes de loi en faveur de l’entrepreneuriat féminin dans le cadre du PADMPME, a saisi l’opportunité du pour renforcer les capacités des femmes entrepreneures sur le Digitalisation, autrement dit l’utilisation des réseaux sociaux pour renforcer leurs activités professionnelles.

Dans son mot de clôture, le Représentant Résident d’ONU Femmes en RDC, Moussa ADAMA, a réitéré l’engagement inébranlable du Système des Nations-Unies en général, à faire progresser l’accès des femmes aux sciences, à l’ingénierie, à la technologie et aux mathématiques (STEM) en appui aux multiples efforts qu’entreprend le gouvernement et les organisations socioprofessionnelles thématiques.

Les filles et les femmes, a-t-il souligné, doivent être dans les STEM, quatre secteurs moteurs de l’innovation dans le monde afin de réduire la fracture numérique entre les hommes et les femmes, les filles et garçons, avec un focus particulier sur la question de l’éducation numérique dans une perspective des droits de la femme et de lutte contre les égalités du genre. Elles doivent inverser cette tendance et devenir à la fois des actrices et des utilisatrices avisées pour exploiter tout le potentiel.

L’occasion faisant le larron, il a été procédé à la remise des téléphones mis à la disposition d’un nombre limité des femmes et hommes formés sur l’encodage et le partage des informations sur l’entrepreneuriat féminin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut