17 avril 2024

Clôture de la Session de février 2023 de la CNDH-RDC : en distanciel, Paul NSAPU MUKULU exhorte ses collègues à doubler les efforts pour réaliser un travail de qualité afin de satisfaire le peuple qui attend beaucoup d’eux

En l’absence du Président Paul NSAPU MUKULU en mission à Genève, en Suisse, la Vice-présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (CNDH-RDC), Madame Joëlle Mbamba Kona, a clôturé officiellement la Session de février 2023, jeudi 30 mars au siège de cette institution d’appui à Kinshasa. 7 Commissaires sur les 9 ont pris part à la plénière, notamment les 3 membres du Bureau; outre la Vice-présidente, le Rapporteur et la Rapporteure adjointe. A appris infoplusrdc.com de la Cellule de Communication de la CNDH-RDC.

Le Rapporteur de la CNDH, le professeur Dieudonné Kalindye Byanjira, a, conformément à l’ordre du jour, invité le Président Paul NSAPU MUKULU à prononcer un mot depuis Genève, où il participe au 52ème Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies.

Outre les félicitations et encouragements adressés aux membres du Bureau, aux autres Commentaires, ainsi qu’aux cadres et agents de la CNDH-RDC, le Président Paul NSAPU MUKULU leur a demandé à doubler les efforts pour réaliser un travail de qualité, afin de satisfaire le peuple qui attend beaucoup d’eux. Il s’est exprimé en ces termes :

« (…) ici à Genève, des nombreuses personnalités, présentes aux travaux, se battent pour arracher une rencontre avec le Président de la CNDH-RDC, invité, à tout moment, à présenter la vraie version de la situation des Droits de l’Homme dans le pays », a relevé le Président de la CNDH-RDC dans son mot en distanciel pendant la plénière de la clôture de cette session.

Le Rapporteur de la CNDH est aussi intervenu pour procéder à la lecture du Rapport synthèse des matières alignées pendant la Session de février, alors que le Rapport détaillé sera débattu en Session extraordinaire prévue au mois d’avril prochain.

Les points relevés dans ce rapport sont notamment, le recrutement des cadres et agents de la CNDH, les missions effectuées par les responsables et autre cadres de cette institution, l’état des lieux de la CNDH, le rapport annuel 2022 relatif aux activités de cette institution citoyenne, qui sera adopté au cours de la Session extraordinaire prévue au mois d’avril 2023.

« Concernant l’état des lieux qui est en cours, le Président de la CNDH-RDC a visité dernièrement le siège national. Il a palpé du doigt l’état des infrastructures, du personnel, des finances et de la coopération avec les partenaires », a relevé le Rapporteur Kalindye.

Clôturant les travaux de cette session, la Vice-présidente de la CNDH-RDC a mentionné ceci : « (…) j’ai clôturé cette session en l’absence du Président en mission à Genève. Suivant le Règlement intérieur de la CNDH-RDC, lorsqu’il est absent, c’est le Vice-président qui assume l’intérim. Nous avons eu le rapport de la Session de février en 7 points inscrits à l’ordre du jour, lu par le Rapporteur, et le mot de la Vice-présidente pour la clôture. Pour finir, la providence a fait qu’une femme clôture cette session à la fin de ce mois dédié à la femme. Tout s’est bien passé (…) ».

Rappelons que Ia CNDH-RDC est un organisme technique et consultatif chargé de la promotion et de la protection des droits de l’homme. Elle veille au respect des droits de l’homme et des mécanismes de garantie des libertés fondamentales. Dans l’accomplissement de sa mission, la CNDH n’est soumise qu’à l’autorité de la Loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut