19 avril 2024

Promotion et Protection des Droits de l’Homme : Paul NSAPU MUKULU devise avec une délégation du CICR s’imprégnant de la mission et du rôle de la CNDH-RDC

Le Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (CNDH-RDC), Paul NSAPU MUKULU, s’est entretenu avec une délégation du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) en République Démocratique du Congo (RDC), mercredi 12 avril 2023 au siège de cette Institution Citoyenne d’Appui à la Démocratie, à Kinshasa.

Le président de la CNDH-RDC était assisté de deux de ses collègues, membres de la Plénière : M. Remy-Paul Eale, Coordonnateur de la Sous-Commission Permanente des droits économiques , sociaux et culturels et Mme Gisèle Kapinga Ntumba, Coordonnatrice de la Sous-Commission Permanente Femme et Enfant. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de la CNDH-RDC.

Notons que la délégation du CICR a été conduite par la Coordinatrice adjointe en charge de la Détention, Marilize Ackermann, qui était accompagnée du Conseiller Politique de la Cheffe de la Délégation, Maître Eddy Tshibasu Mpiana, le Conseiller Régional des Systèmes Pénitentiaires, M. Minoungou Mahamoudou et Mme Marilize.

Au terme des échanges, le Conseiller Eddy Tshibasu a, d’entrée, expliqué la raison de leur visite : « (…) l’objet de notre rencontre, aujourd’hui avec la CNDH, était essentiellement de comprendre quelle est sa mission, quel est son rôle dans le domaine de la promotion et de protection des droits de l’homme, mais aussi de mieux comprendre tout le travail de la CNDH à faire dans les différents lieux de détention à travers le pays (…) », a-t-il explicité.

Et de poursuivre, en évoquant la collaboration entre ces deux institutions : « (…) comme le CICR a reçu mission de pouvoir suivre la situation des personnes détenues dans les milieux pénitentiaires en RDC, il y a donc des passerelles notamment de collaboration qui peuvent être établies entre la CNDH et le CICR dans le domaine technique, dans le renforcement des compétences des membres de la CNDH. Et aussi ensemble de réfléchir pour voir comment est-ce que chacun d’entre nous peut contribuer utilement à améliorer les conditions de détention dans le pays (…) ».

Avant de conclure, tout en se réjouissant de ces échanges : « (…) nous retenons une très bonne impression de la nouvelle équipe de la CNDH. Ils ont partagé avec nous les différentes stratégies qui sont en train de mettre en place pour pouvoir adresser avec efficacité les questions liées à la promotion et à la protection des droits de l’homme en RDC. Il y a surtout la détermination et la volonté du Président de la CNDH de pouvoir véritablement engager son institution sur cette voie. Nous croyons que nous allons avoir une bonne collaboration avec la CNDH (…) ».

À titre de rappel, depuis sa prise de fonction, la nouvelle équipe de la CNDH-RDC pilotée par Paul NSAPU MUKULU est de plus en plus sollicitée même au niveau international. En témoigne sa participation en mars dernier, par le biais du président, au 52ème Conseil des Droits de l’Homme à Genève, en Suisse, ainsi qu’à Buenos-Aires en Argentine, à la 3e édition du Forum Mondial des Droits de l’Homme où la Justice Transitionnelle dans le monde et en RDC, victime des violations flagrantes des droits humains suite à son agression par le Rwanda, a été esquissée. Le président Paul NSAPU MUKULU était représenté par le Directeur de son Cabinet.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut