27 février 2024

Célébration de la Journée Internationale du Travail en RDC sous le thème offrant une perspective de dignité aux Congolais, de promouvoir la création d’emplois et de lutter contre la précarité et l’exclusion

Placée sous le Haut Patronage du Chef de l’État, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, la cérémonie de célébration de la Journée Internationale du Travail lundi 1er mai 2023 a été organisée en RDC, par le Ministère de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale (METPS) sous le thème : « promouvoir l’emploi décent dans un monde en mutation ».

C’est le Premier Ministre, Jean-Michel SAMA LUKONDE, qui a présidé cette cérémonie au Palais du Peuple, siège du Parlement à Kinshasa. Ce, en présence de plusieurs autres membres du Gouvernement, plusieurs Ambassadeurs et Chefs des Missions Diplomatiques accrédités en RDC, plusieurs Chefs d’entreprises publiques et privées, du Coordonnateur de l’Intersyndicale National du Congo, des agents et fonctionnaires de l’État, travailleuses et travailleurs, et plusieurs hautes personnalités du pays. A constaté infoplusrdc.com

Dans son mot de circonstance, la Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Claudine NDUSI MKEMBE, a réaffirmé que cette célébration offre aux acteurs du monde du travail l’occasion de faire le point sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du cadre global de la politique de l’emploi et de la réforme en RDC, de faire le point sur l’évolution des relations professionnelles et surtout l’amélioration effective des conditions de travail. C’est pourquoi, elle a invité les partenaires sociaux bi et multilatéraux à placer la protection des travailleurs comme l’élément central de la justice sociale et du travail décent.

Sous le sceau du thème international reconduit depuis trois ans : « Promouvoir le travail décent dans un monde en mutation », ce thème, a souligné Madame le Ministre, s’aligne bien avec le programme du Président de la République Démocratique du Congo (RDC), dont la priorité absolue est d’offrir une perspective de dignité aux Congolais, de promouvoir la création d’emplois, notamment pour les jeunes, et de lutter contre la précarité et l’exclusion.

Dans un contexte de crise économique mondiale et nationale, la Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale a souligné que le souhait des partenaires sociaux (travailleurs et employeurs) et du gouvernement est de placer cette fête sous le signe de l’espoir.

Lors de sa prise de parole, le Premier Ministre s’est inscrit pour l’instauration en RDC, d’un monde du travail affranchi de toute servitude et de toutes les formes les plus avilissantes d’exploitation de l’homme par l’homme.

À l’en croire, le Gouvernement est déterminé à incarner un leadership pour accompagner toutes les bonnes initiatives visant à garantir à chaque travailleuse et à chaque travailleur le respect de l’exercice de ses droits fondamentaux. Et cela, en tenant compte de l’égalité du genre et de la diversité du monde du travail, sans jamais oublier le souci de banir toutes formes de discrimination, particulièrement chez les femmes et chez les jeunes. Le Chef du Gouvernement a souligné que l’Exécutif ne cesse de fournir des efforts et de prendre des mesures fortes pour la promotion du travail dans le pays.

Notons que cette journée représente pour les travailleurs le symbole de leurs revendications face à la société capitaliste. C’est pourquoi, ayant pour seule mission la défense, la protection et la promotion des droits des masses laborieuses, le Coordonnateur de l’intersyndicale national du Congo a présenté au Gouvernement, au pouvoir économique et financier les revendications, les aspirations, les plaintes, les préoccupations, les réclamations, des travailleurs congolais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut