24 mai 2024

Campagne de sensibilisation à l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs: la CENI a sensibilisé les membres de la CIME*

Kinshasa, le 29 octobre 2022 – Le deuxième Vice-président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Didi MANARA LINGA, a sensibilisé les confessions religieuses regroupées au sein de la CIME, à l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs, à l’amphithéâtre de l’Université William Booth, à la Gombe. A appris infoplus-rdc.com de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

La Commission d’Intégrité et Médiation Électorale (CIME), partenaire important de la CENI qui accompagne le processus électoral en RDC, s’est engagée à mobiliser ses fidèles, en vue d’assumer librement et en toute responsabilité, leur devoir civique d’électeur.
C’est dans cette optique que la CENI, par le biais de son deuxième Vice-président, Didi MANARA, a résolu d’impliquer les confessions religieuses dans cette vaste campagne, lancée récemment dans la capitale par le Président Denis KADIMA, une campagne qui va s’étendre dans le Congo profond y compris les 5 pays pilotes retenus pour l’enrôlement des Congolais vivant à l’étranger.

Dans son allocution, Didi MANARA a affirmé sans ambiguïté que l’enrôlement des électeurs commencera en décembre :  » Le début de l’enrôlement des électeurs étant prévus en décembre 2022, laissez-moi vous informer qu’un lot important de kits venant de Séoul pour l’enrôlement des électeurs est déjà disponible à Kinshasa dans nos entrepôts, pour la formation du personnel préposé à cette opération. »

Et de solliciter l’implication de la CIME :  » Pour réussir le pari de la sensibilisation et de l’enrôlement, la CENI sollicite l’implication et l’accompagnement de tous dans la mobilisation de la population, aussi bien au pays que dans les 5 pays de la diaspora sélectionnés à savoir, l’Afrique du Sud, la Belgique, la France, le Canada et les USA », a précisé Didi MANARA.

Pour sa part, l’Imam MOUSSA Rachid, président de la CIME, a décliné un nombre d’activités que comptent mener les confessions religieuses :  » Après le lancement de sensibilisation dans la capitale, les confessions religieuses se déploieront dans les provinces pour activer les équipes de sensibilisation, redynamiser les équipes des médiateurs électoraux et communautaires ainsi que celle des observateurs à long et court terme du réseau d’observation des confessions religieuses (ROC). »

Une opportunité pour l’Imam MOUSSA, de faire un plaidoyer à la CENI au nom de ses pairs :  » Il ne reste qu’à la centrale électorale de fournir aux confessions religieuses les outils de sensibilisation et d’information nécessaire, pour mener à bien ce travail  » a-t-il évoqué.

Notez que la CIME organise entre autres les sessions de sensibilisation, de conscientisation et de formation de la population, afin de lui permettre de jouer activement son rôle dans un processus électoral sain et responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut