24 mai 2024

Campagne de digitalisation de dissémination des textes de loi en faveur des femmes : une opportunité des entrepreneurs d’être en relation avec les femmes entrepreneures

Organisée par ONU Femmes, la campagne de digitalisation pour la dissémination dans le cadre du Projet d’Appui au Développement des Petites et Moyennes Entreprises(PADMPME)en République Démocratique du Congo (RDC), a été lancée simultanément jeudi 2 mars 2023 dans 4 villes pilotes : Kinshasa, Matadi, Lubumbashi et Goma, avec la remise symbolique de 1200 téléphones androids aux femmes entrepreneures et encodeuses pour la sensibilisation et pour la collecte des données « désagrégées » sur l’entrepreneuriat féminin en RDC.
A appris INFOPLUS-RDC.COM de la Cellule de Communication d’ONU Femmes.

La stratégie de digitalisation, notamment le code QR donnant accès aux informations sur le PADMPME et leelledigitalesrdc attirant l’attention en ligne sur l’entrepreneuriat féminin en RDC, ont été présentés au public lors de cette cérémonie suivie en ligne à travers les identifiants suivants:
Sur Facebook :@ONUFemmesRDC
Sur Youtube: @UNWomenWestAfrica.

Le Chef de Mission du Projet de dissémination et Réforme des lois dans le cadre du PADMPE, Ludovic Rosnert Alisotin, a, de prime abord, circonscrit le cadre de cette campagne :

« (…) nous avons avec la phase traditionnelle acquis les résultats maintenant il faut les amplifier en allant plus vite dans la livraison des informations mais également en touchant au plus large public y compris hors des zones d’intervention parce que l’Internet n’a pas de frontière. Donc les autres provinces qui se plaignent de ne pas être impliquées comme zone de  projet vont recevoir les informations au même titre que celles qui sont dans ces zones là et vous savez qu’avec les zones digitales, ça va plus vite et ça coûte moins cher. Donc quand c’est moins cher, ça permet de faire encore plus. Là où on fait une conférence traditionnelle on peut faire 10, 15 webinaires (…) », a-t-il fait savoir. 

Abondant dans le même sens, le Représentant Résident d’ONU Femmes, Adama Moussa, s’est exprimé en ces termes lors de sa prise de parole : « (…) Cette digitalisation est conforme aux orientations du document qui a été initié par Onu-Femmes aussi à notre stratégie de digitalisation en tant que agence. Nous mettons un focus essentiel comme outil de dissémination d’informations. Mais nous pensons aussi que la digitalisation est une opportunité véritable des entrepreneurs d’être en relation avec les femmes entrepreneures (…) », a-t-il indiqué.

« (…) cette campagne offre à toutes les femmes l’occasion de faire tomber les barrières de la distance et autres protocoles. J’invite ainsi vivement les femmes entrepreneures, les organisations de la société civile, les organisations du secteur de l’entrepreneuriat, petite et moyenne entreprise, des structures techniques du gouvernement et les autres partenaires qui appuient le secteur de l’entrepreneuriat de s’approprier cet outil pour la pérennisation et durabilité des acquis de l’amélioration de l’environnement des affaires ou entrepreneuriat féminin en RDC (…), a déclaré, pour sa part, le représentant du Ministre des PME, Justin Magala, qui a lancé la campagne.

L’accord signé entre l’Unité de Coordination du PADMPME (UCP) et ONU Femmes pour la mise en œuvre duprojet de Réforme et de Dissémination des Textes de Loi en faveur des femmes dans les Provinces du Nord-Kivu, du Haut-Katanga, du Kongo Central et de Kinshasa pour la période de 2021à 2023, vise d’une part, à vulgariser, à l’intention des femmes entrepreneures et des communautés les lois favorable à l’activité entrepreneuriale des femmes et, d’autre part, à mener un plaidoyer collaboratif auprès des décideurs et desentreprises notamment, pour le rayonnement du genre dans les textes et les pratiques sur l’entrepreneuriatet la gestion des Petites et Moyennes Entreprises.À travers la digitalisation de la dissémination, autrement dit, l’utilisation des Nouvelles Technologies del’Information et de Communication, qui vas être pleinement opérationnelle cette année 2023, il est attendu un meilleur accès aux informations pour les femmes entrepreneures afin de renforcer leur participation économique. La digitalisation va également permettre l’alimentation de la base de données initiée par le PADMPME et l’Institut National des Statistiques, ainsi que la mise en relation des femmes entrepreneures avec les grandes entreprises susceptibles de payer des services auprès d’elles.Le lancement de la campagne de digitalisation sous la co-présidence du Ministère de l’Entrepreneuriat, Petites et Moyennes Entreprises et du Ministère du Genre, Famille et Enfant, intervient le mois de mars, pendant lequel, la Journée Internationale de la Femme le 8 mars sera célébré au niveau mondial sous le thème « Pour un monde digitalInclusif : Innovation et Technologies pour l’égalité des sexes », et localement en RDC sous le thème de: « Éducation Numérique Égalitaire pour la Paix et l’autonomisation des femmes et filles en RDC ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut