19 juin 2024

Autonomisation des Agences et Autorités de Régulation des Télécommunications : Démarrage à Kinshasa de la 8ème session ordinaire de la conférence de l’ARTAC pour faire face aux mutations de l’écosystème

La 8ème session ordinaire de la conférence de l’Assemblée des Régulateurs des Télécommunications de l’Afrique Centrale (ARTAC) a été lancée officiellement jeudi 22 juin 2023 à Kinshasa par le Ministre des Postes, Télécommunication et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC) de la RDC, Augustin KIBASSA. A constaté infoplusrdc.com

Organisés par l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC), les travaux de ces assises gravitent autour du thème : « l’Autonomisation des Agences et Autorités de Régulation des Télécommunications pour faire face aux mutations de l’écosystème ».

À noter que cette 8ème session était précédée de deux jours d’ateliers gratuits, les 20 et 21 juin 2023 dont l’un était consacré au Spectre 5G et l’autre à la Création des Start-Up.

Le gestionnaire des politiques du GSMA en Afrique Centrale, Alain BETU, et le directeur du service spectre et industrie de GSMA, Kamal TAMAWA, ont animé l’atelier de formation sur le Spectre 5G, tandis que M. BARRY, CEO de Numerik a encadré l’atelier sur les StartUp.

Ces travaux qui se sont tenus en mode hybride (en virtuel et en présentiel), était une opportunité d’échanger et de rencontrer les acteurs de l’écosystème des Télécoms et du Numérique.

À titre de rappel, en mars 2022, l’ARTAC a renouvelé pour deux années son équipe dirigeante en désignant la République du Congo à la Présidence et la République Démocratique du Congo à la Vice- Présidence. Ces pays sont respectivement représentés par les dirigeants de leurs autorités de régulation, à savoir Louis Marc SAKALA, Directeur Général de l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Électroniques en République du Congo (ARPCE) et Christian KATENDE, Président du Collège de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC).

Créée le 15 juin 2004 par la décision n°003/COPTAC/04 de l’assemblée plénière de la Conférence des Postes et des Télécommunications de l’Afrique Centrale (COPTAC), l’ARTAC est une organisation inter- étatique regroupant les régulateurs des sous-régions CEMAC-CEEAC-COPTAC.

Elle compte les 8 pays membres suivants : le Burundi, le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée- Equatoriale, la République Centrafricaine (RCA), la République Démocratique du Congo (RDC) et le Tchad.

Elle est une plateforme d’échanges, de formation, d’entraide, créée pour harmoniser les points de vue afin de relever les défis qui se posent dans la sous-région de l’Afrique Centrale dans le secteur des télécommunications.

Les régulateurs d’autres pays de la CEMAC-CEEAC tel que Sao Tomé et Principe et la Guinée Bissau prennent part aux travaux et activités de l’ARTAC mais n’en sont pas membres.

Sur les onze pays de la CEEAC huit sont déjà membres et trois sont des potentiels adhérants à savoir : Sao Tomé et Principe, le Rwanda et l’Angola.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut