4 mars 2024

Après sa visite des BRTC situés dans les antennes de N’Djili et Kalamu, Denis KADIMA affirme qu’on n’ira pas au-delà du 23 juillet 2023 et qu’il n’y aura pas de système de jetons

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis KADIMA KAZADI, a visité mardi 18 juillet 2023, deux Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC) situés dans les antennes de Ndjili et Kalamu. A appris infoplusrdc.com de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

Le constat établi est le faible engouement de la part des aspirants à l’élection des députés nationaux, alors que la CENI leur a accordé toutes les facilités. Notamment dans le prolongement d’une semaine de la date limite, fixée auparavant au 15 juillet 2023.

« Le personnel de la CENI est en place et bien organisé et nous attendons que les candidats viennent présenter leurs dossiers. Je constate avec surprise que les candidats ne se présentent pas en masse alors que la date limite est déjà dépassée. Nous avons prolongé pour leur accorder du temps et il me semble qu’il y en a qui pensent qu’il y aura un système de jetons et qu’ils pourront passer plus tard. Que non ! C’est un effort que nous avons fait, cela signifie que nous allons devoir travailler beaucoup plus pour récupérer les jours qu’on leur a accordés. J’en profite pour dire à tous les candidats indépendants, des partis et regroupements politiques que le 23 juillet, nous aurons déjà poussé les choses un peu trop loin donc ils doivent nécessairement s’apprêter et déposer leurs dossiers au plus tard à cette date-là au lieu d’attendre la dernière minute. Le délai que nous avons accordé pour que tout le monde qui était en retard pour des raisons d’ordre logistique et organisationnel puisse se présenter durant ce délai. On ne va pas mettre en place un système de jetons dont il n’y aura pas une autre prolongation malheureusement », a indiqué le Président Denis KADIMA KAZADI.

Avant de renchérir : « Nous nous sommes organisés pour que les candidats n’aient pas à faire trop d’acrobaties. La DGRAD, elle-même, est présente ici pour les aider avec le paiement. J’insiste pour dire que nous organisons les élections pour le peuple, les partis, les candidats et non pour nous-mêmes. Ils doivent se présenter en tenant compte de la date à respecter. Sinon, nous aurons de sérieux problèmes à satisfaire ceux qui pourraient penser que le délai sera revu. C’est le maximum que nous avons pu faire et je lance un vibrant appel à tous ceux qui s’intéressent à la députation nationale : nous avons prolongé du 16 au 23 juillet et nous n’irons pas au-delà. Je suis venu là et j’ai constaté qu’il n’y a pas des gens et il ne faudrait pas qu’on dise que la CENI n’a pas été sensible à tout ce qu’il y a comme difficultés auxquelles les intéressés font face. C’est pourquoi je me suis présenté personnellement pour voir et pouvoir les résoudre, le cas échéant. Je l’avais dit au début, et je le redis encore aujourd’hui.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut