4 mars 2024

Aide micro-entrepreneurs
octroyée aux femmes de
la Tshangu: Claudine NDUSI exhorte les bénéficiaires à une bonne gestion pour devenir des grandes entrepreneures.

Faisant de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs en général et des femmes entrepreneures en particulier, son cheval de bataille, la Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, Claudine NDUSI N’KEMBE a présidé le jeudi 12 mai 2022 une cérémonie organisée par le Programme Cadre de la Création d’Emplois et de Revenus
(PROCCER), à la paroisse Saint Bosco à Masina, où plus de 400 femmes du District de la Tshangu ont bénéficié de l’aide micro-entrepreneurs de la Banque Africaine de Développement (BAD). A appris infoplus-rdc.com des sources officielles.

Madame le Ministre qui a procédé à la remise des kits composés des
chaises,  tables et bassins avec une enveloppe de 300 dollars US octroyés à chacune des bénéficiaires, les a exhorté à l’organisation et à une bonne gestion de l’aide acquise, car, a-t-elle souligné, avec la volonté et l’intelligence, elles seront capables de devenir de grandes entrepreneures.

« (…) je respecte la femme parce qu’elle est le pilier de la famille, et parce qu’au travers de ses activités, elle est capable de soutenir son foyer et de développer son pays (…) le peu que l’on vous donne aujourd’hui, vous pouvez le fructifier, l’épargner et émerger (…)», a déclaré en substance Claudine NDUSI M’KEMBE.

La Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale a remercié la BAD pour son accompagnement financier dans ce projet sur le volet « autonomisation de la femme » ainsi que son appui au PROCCER, un programme du Ministère de l’ETPS. Non sans inviter les partenaires et le promoteur de ce projet à faire le suivi de cette activité, en vue d’accompagner les femmes bénéficiaires à devenir
réellement autonomes.

À titre de rappel, le PROCCER est une structure étatique rattachée au Ministère de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale. Depuis sa création en 2006, ce programme travaille dans le secteur de la création de l’emploi et dans l’entrepreneuriat. Ainsi, les femmes congolaises qui exercent le petit commerce peuvent bénéficier d’une assistance financière auprès de ce Programme pour booster leurs micro-entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut