23 juin 2024

Agression de la RDC : Face au refus du Rwanda de respecter le Processus de Luanda, la RDC prend la décision de se défendre par tous les moyens (Revue de Presse)

À la Une des journaux parus jeudi 19 janvier 2023 en RDC, figure le Communiqué du Gouvernement prenant acte du refus par le Rwanda et son M23 de respecter leurs engagements pour la paix en RDC. A constaté INFOPLUS RDC.COM.

« La RDC est prête à toute éventualité et se défendra par tous les moyens, dans la ligne droite de la déclaration du Chef de l’État le 20 septembre 2022, à la 77ème session ordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU. Nous, peuple congolais, sommes décidés, cette fois-ci, à mettre définitivement à l’insécurité à l’Est de notre pays, quoi qu’il en coûte », le quotidien, citant un communiqué du gouvernement congolais.

L’Avenir abonde dans le même sens, rappelant que c’est le 15 janvier que « les terroristes du M23 devaient quitter toutes les zones occupées en territoire congolais » pour permettre le rétablissement de l’autorité de l’État dans ces zones et le retour des populations congolaises déplacées à leurs domiciles ».

A ce jour, poursuit le tabloïd, « les terroristes du M23 et les autorités rwandaises qui les utilisent comme bras armés n’ont pas, une fois de plus, respecté leur engagement, au mépris total de la Communauté d’Afrique de l’Est, CAE, de l’Union africaine, UA, du Conseil de sécurité de l’ONU et des partenaires bilatéraux ».

Le journal estime que ces organisations doivent prendre leurs responsabilités, notamment en sanctionnant les autorités rwandaises et les dirigeants du M23.

« Au retrait n’a été observé à ce jour. Au contraire, le M23 joue à la diversion, en tentant d’occuper de nouvelles positions. Curieusement, la Communauté internationale observe et se tait », note l’éditorialiste de Le Potentiel.

La RDC a prévenu tous ses partenaires bilatéraux. Elle ne laissera rien ni personne violer impunément et indéfiniment son intégrité territoriale. Pour cette cause, le pays de Tshisekedi ne va  » ni faiblir ni transiger  » sur les moyens de sa défense, renchérit le journal.

Par ailleurs, dans le souci de poursuivre de la lutte contre l’agression rwandaise, La Prospérité plaide pour maintien au gouvernement Sama II de trois des ministres. Leur reconduction viserait notamment à « assurer la continuité du processus enclenché par le pays face à l’agression rwandaise, sous les couleurs de la rébellion du Mouvement du 23 mars 2009 (M23). Il s’agirait de Christophe Lutundula Apala, Vice-Premier Ministre, Ministre en charge des Affaires étrangères ; Patrick Muyaya Katembwe, Ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement et Gilbert Kabanda Kurhenga, Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut