27 février 2024

Afric’Action-Symposium du Travail et de l’Entreprise : la 3e édition marquée par des réfléxions sur la possibilité de créer 500 millions d’emplois en Afrique horizon 2035

Un Hôtel de Kinshasa a abrité samedi 13 mai 2023 la 3ème édition d’une conférence internationale dénommée « Afric’Action-Symposium du Travail et de l’Entreprise » autour des thèmes : « Comment générer 500 millions d’emplois en Afrique d’ici 2035 » ; « Adéquation développement et environnement en Afrique » ; « Femmes face aux défis actuels », sous la houlette du Réseau Africain Souverain. A constaté infoplusrdc.com

Parmi les participants, les décideurs politiques, les chefs d’entreprises et entrepreneurs avec 5 pays représentés dont le Gabon.

Lors de son intervention, l’Administrateur du Réseau Africain Souverain, Yannick Lukusa Muyambala a circonscrit le cadre de ce Symposium. Il s’est exprimé en ces termes : « (…) après avoir tenu cette conférence au niveau local, il était important d’ouvrir le Réseau en organisant ce symposium au niveau international pour pouvoir réfléchir ensemble sur la possibilité de créer 500 millions d’emplois en Afrique horizon 2035 (…) », a-t-il relevé.

Et de poursuivre : « (…) les 500 millions d’emplois signifiés dans cette pensée, c’est seulement le chiffre qui est entendu (…) si les africains pensent être en mesure de pouvoir donner 50% d’emplois aux chômeurs dans la durée déterminée, c’est à dire, ils seront dans la possibilité de créer 500 millions d’emplois d’ici ce moment précis (…) Avec plus de 70% du taux de chômage en République Démocratique du Congo et comme dans tant d’autres pays d’Afrique, aucun pays n’a réussi à relever ce défi qui est celui de mettre à la disposition de la population des emplois qui peuvent répondre à leurs besoins (…) ».

Abondant dans le même sens, la Magistrate gabonaise et Procureure de la République honoraire, Mme Sidonie Flore Ouwe, a loué la vision des organisateurs de ce symposium et le besoin de pouvoir coordonner l’activité dans l’ensemble dans le cadre d’ « Afric’Action » pour cette nouvelle édition. Non sans rassurer qu’au niveau du Gabon, elles continueront dans la sensibilisation et la communication sur les mêmes causes ayant fait l’objet de sa participation à l’image de cette activité en RDC.

« (…) il faudrait que la jeunesse africaine prenne conscience, parce que seul, on est faible et ensemble on est visible. Et c’est pour cette raison que les jeunes africains doivent mener des actions ensemble pour pouvoir identifier les offres du travail qui s’offrent à l’Afrique et qui sont adaptés aux contextes africains naturellement en tenant compte des évolutions occidentales (…) », a-t-elle exhorté.

Il sied de rappeler que depuis 2020, la conférence internationale Afric’Action-Symposuim du Travail et de l’Entreprise se déroule chaque mois de mai. L’édition précédente qui s’est déroulée le 7 mai 2022, s’est focalisée sur le thème : « comment générer de l’emploi pour 90% des Congolais d’ici 2035 » et sous-thème : « conception et mise en œuvre de la stratégie nationale de réduction du chômage et de l’amélioration des conditions du travail et de l’intérim en RDC » avec la participation des Ministres, des Députés, Sénateurs, Responsables des institutions techniques de tutelles du Travail, chefs d’entreprise, entrepreneurs, étudiants et consultants internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut