23 juillet 2024

Visite de travail du Ministre d’État, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux à la Prison Centrale de Makala :Me Constant Mutamba déterminé a redresser le système judiciaire et pénitentiaire de la RDC selon la vision du Président de la République

Accompagné des cadres de son cabinet, le Ministre d’État, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Maître Constant Mutamba a effectué, mercredi 26 juin 2024, une visite de travail à la Prison Centrale de Makala. A appris infoplusrdc.com de la CELLCOM MINETAT JUSTICE.

Sur place, les personnels de cette maison carcérale, qui ont réçu le Ministre d’Etat, ont déploré leurs conditions de travail, non sans réclamer leurs primes de risque.

Faisant la ronde à travers chaque pavillon, le Ministre d’État, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux s’est indigné également des conditions carcérales dans cette batisse à l’échelle nationale dont plusieurs mesures ont été prises.

À en croire Me Constant Mutamba, cette visite s’inscrit dans le cadre de désengorment des maisons pénitentiaire en République Democratique du Congo (RDC), une vision du Président de la République, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

« (…) Le Président de la République nous a nommé à ce poste pour redresser notre système judiciaire et pénitentiaire. Nous avons l’obligation de lancer le désengorgement des maisons pénitentiaire en République Démocratique du Congo (…) », a déclaré le Ministre de la Justice devant les pensionnaires de la Prison Centrale de Makala.

L’occasion faisant le larron, le patron de la Justice a ndiqué qu’une commission sera mis en place dès ce samedi pour étudier chaque cas pouvant bénéficier de cette mésure de grâce.

Construite en 1957 à l’époque coloniale, le Centre Pénitentiaire de Rééducation de Kinshasa (CPRK), aussi appelée Prison Centrale de Makala situé dans la Commune de Selembao, est le plus grand pénitencier de la Ville de Kinshasa. Elle occupe une surface d’environ 13 hectares et dispose de plusieurs bâtiments implantés sur une surface de 9 hectares, entourés d’espaces verts d’environ 4 hectares.

Elle compte un bâtiment administratif et 11 pavillons hébergeant les détenus, dont 10 avec un étage. Un pavillon est réservé aux femmes, mais aucun pour les mineurs.

Elle a, théoriquement, une capacité d’accueil de 1 500 détenus, mais en réalité, elle abrite en moyenne une population de 9 000 pensionnaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut