19 juin 2024

Retirez vos mains de la RDC (…) la RDC n’est pas une mine à exploiter, Pape François (Revue de presse)

La visite du Pape François en RDC est à la Une des journaux parus ce mercredi 1er février à Kinshasa. A constaté INFOPLUS-RDC.COM.

« Le Potentiel »rapporte « un message clair » que le Pape François a adressé mardi aux impérialistes et qui va « résonner longtemps aussi bien dans les têtes des ennemis du Congo que dans celles des Congolais eux-mêmes, plus que jamais réconfortés pour assumer leur destin contre les appétits gloutons des envahisseurs et des impérialistes ».

Le Pape François a déploré la duplicité de ceux-là mêmes qui se passent pour partenaires le jour mais agissant la nuit pour la déstabilisation de la RDC.

« Ce pays, largement pillé, ne parvient donc pas à profiter suffisamment de ses immenses ressources : on en est arrivé au paradoxe que les fruits de sa terre le rendent « étranger » à ses habitants. Le poison de la cupidité a ensanglanté ses diamants. C’est un drame devant lequel le monde économiquement plus avancé ferme souvent les yeux, les oreilles et la bouche », regrette le Saint Père, cité par le quotidien.

 Pour « La République », « les espoirs des Congolais n’auront pas été déçus. Le Pape François a rencontré les attentes des Congolais centrés sur la nécessité du retour de la paix dans un pays meurtri depuis près de trois décennies. Avec à la clé, un bilan macabre de plus de 7 millions d’âmes perdues, selon les statistiques crédibles des experts des Nations-Unies ».

Mais, poursuit le tabloïd, la plus grande valeur de l’expression papale est sans conteste la désignation, sans ambages, des auteurs de la tragédie décriée. « Retirez vos mains de la RDC, retirez vos mains de l’Afrique », a-t-il déclaré.

Quand le Pape parle, conseille l’éditorialiste d’ »EcoNews », « il faut ouvrir grandement ses oreilles pour comprendre et pénétrer sa pensée. A Kinshasa, le Pape a parlé. Il n’a d’ailleurs épargné personne. Tous, Occident et dirigeants africains, ont été passés au scanner ».

Certes, renchérit le journal, le Pape sait que l’Occident opprime l’Afrique, particulièrement la RDC, il est cependant convaincu que les dirigeants congolais en particulier, et africains, en général, doivent changer de narratif en se mettant le plus possible au service du peuple pour que, tous, dans un élan de solidarité, profitent et jouissent des ressources naturelles du continent noir.


La RD Congo fait notamment face à la résurgence du groupe armé M23 qui a conquis ces derniers mois de vastes pans de territoire dans le Nord-Kivu, province congolaise frontalière du Rwanda accusé d’ingérence par Kinshasa, rapporte pour sa part, « France 24 ». Intervenant avant le pape, poursuit notre consœur, le président congolais Félix Tshisekedi a réitéré ces accusations. « Outre des groupes armés, des puissances étrangères avides des minerais contenus dans notre sous-sol commettent, avec l’appui direct et lâche de notre voisin le Rwanda, de cruelles atrocités », a-t-il déclaré.

Il a remercié le pape pour son intérêt pour la paix dans l’est du pays, renchérit RFI.

« Je saisis cette occasion pour vous remercier de vive voix, au nom de l’ensemble de la population congolaise, pour l’intérêt que vous avez toujours accordé à la situation sécuritaire de notre pays, dans vos prières ferventes pour la paix dans sa partie Est », écrit-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut