21 juillet 2024

RDC: les recommandations de l’Atelier sur les mécanismes de renforcement de la cohésion nationale

Kinshasa a abrité du 8 au 9 septembre 2021 un Atelier de réflexion sur la cohésion nationale dont les travaux ont été ouverts par le Ministre de la Jeunesse, Initiation à la nouvelle citoyenneté et Cohésion sociale, Yves Bunkulu Zola. A constaté Infoplus.

Il sied d’indiquer qu’il était question de se pencher et réfléchir sur les maux qui minent la RDC, notamment des discours identitaires, des propos sectaires, ainsi que le tribalisme qui constituent faudrait-t-il le souligner, une bombe à retardement afin de dégager et proposer des stratégies et recommandations à même de contribuer à renforcer la cohésion nationale.
Durant les deux jours de l’Atelier, les participants se sont penchés sur les facteurs qui sont à la base de la désintégration de notre société ainsi que les conséquences qui en découlent, à cet effet.

Après les travaux en commission, quelques recommandations ont été formulées et cela suivant les attentes du Ministre de la Jeunesse, Initiation à la nouvelle citoyenneté et Cohésion sociale, Yves Bunkulu Zola, mais aussi dans le but de matérialiser la vision du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui est celle de lutter contre le tribalisme.
Dans son mot de clôture, au nom du Ministre empêché, le Directeur de cabinet,
Rodérick-Victor NYANGI NTSIAMA a lancé un vibrant appel à tous les Congolais afin de privilégier le savoir vivre et de bannir toutes formes de discrimination basées sur le régie ethnique ou de discours des haines tribales ou encore les actes de violence et conflits intercommunautaires.
Ainsi, le Secrétariat Genéral a le devoir de faire le suivi en faisant recours aux expertises pour produire dans les faits et mettre en pratique le programme et projet se rapportant à la cohésion nationale dans les différents domaines de la vie Nationale sur toute l’étendue du territoire national
Voici quelques recommandations à l’issue des travaux de cet Atelier:
Promouvoir la justice transitionnelle, s’agissant du tribalisme; une proposition au parlement de voter une loi érigeant les fléaux en une infraction pénale apres en avoir défini le contour; privilégier le règlement pacifique des conflits à travers les dialogues et compromis perdant; au Ministère de la Jeunesse de redynamiser les structures existantes entre autre les Scouts, la Croix-rouge, le Bilenge ya mwuinda…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut