23 juillet 2024

Publication imminente des listes provisoires des candidatures déclarées irrecevables : la CENI exhorte les journalistes à l’engagement dans la lutte contre la désinformation et le discours de haine

Le 1er Vice-Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Bienvenu ILANGA LEMBOW, représentant le Président Denis KADIMA KAZADI (empêché), a présidé, lundi 07 juillet 2023, à la salle Abbé Apollinaire Malu-Malu, la Journée d’informations des journalistes sur le contentieux des listes de candidatures afin de les outiller sur les causes de recevabilité ou non-recevabilité et lutter contre la désinformation. A constaté infoplusrdc.com

C’était en présence du Rapporteur, Patricia NSEYA MULELA, le Rapporteur Adjoint, Paul MUHINDO, le Questeur Adjoint, Sylvie BIREMBANO ainsi que les membres de la plénière.

Une activité d’importance capitale, au moment où la CENI se prépare à publier les listes provisoires des candidatures déclarées recevables et irrecevables. Étant donné que cette publication pourrait susciter d’éventuelles contestations des listes de candidatures, le calendrier électoral prévoit du 10 au 26 août 2023 des recours devant la juridiction compétente, en l’occurrence la Cour constitutionnelle.

« Depuis le 25 juin 2023, la CENI avait procédé à la convocation du corps électoral pour la députation nationale. Par la même occasion, elle annonçait l’ouverture des Bureaux de Réception et Traitement des candidatures (BRTC) qui ont clôturé ces opérations. Actuellement, le Secrétariat National Exécutif est en train de consolider les dossiers de candidatures et après l’assemblée plénière de la CENI va procéder à son tour à la délibération en vue de la publication des listes provisoires de candidatures jugées pour les déclarer recevables ou non. Un délai de 5 jours sera accordé aux candidats, partis et regroupements politiques pour éventuellement vérifier et au besoin introduire le recours au niveau de la Cour constitutionnelle qui, quant à elle, disposera de 10 jours ouvrables pour traiter les requêtes reçues et prononcer les arrêts qui permettront une fois de plus à la plénière de la CENI de publier les listes définitives des candidatures à l’élection des députés nationaux », a rappelé le 1er Vice-Président.

Avant de souligner : « Nous osons croire que vous avez reçu la matière nécessaire qui vous permettra de bien informer la population. Lors de tous les processus électoraux en cette période de contentieux, les cours et tribunaux reçoivent des piles de dossiers à traiter et nous avons estimé que cela est dû notamment au fait que les acteurs, les parties prenantes au processus électoral ne s’informent pas suffisamment sur le cadre légal. Et le management de la CENI a jugé bon d’organiser, cette fois-ci, entre autres, l’activité de ce jour pour solliciter l’accompagnement, la collaboration des médias dans le souci de sensibiliser le plus possible, d’informer davantage sur le cadre légal en matière de candidature. Cela nous éviterait de gonfler inutilement le volume du contentieux électoral et au-delà, éviter des accusations gratuites à la CENI ».

Auparavant, le Rapporteur de la Centrale électorale a, dans son mot de bienvenue, soutenu que c’est en prévision de ce contentieux que la CENI organise cette journée d’informations revêtue d’une grande importance et qui entre en ligne de compte de son Plan stratégique, en son axe 3, afin d’outiller les journalistes des éléments d’informations sur les causes de la non-recevabilité et recevabilité des listes des candidatures à la députation nationale.

En accord avec la « Charte des médias en ligne contre le discours de haine en période électorale » présentée, le jeudi dernier en présence de la CENI, a-t-elle rappelé, cette journée veut engager les journalistes dans la lutte contre la désinformation et le discours de haine qui pourraient résulter de la publication des listes jugées irrecevables.

Patricia NSEYA MULELA a relevé que la CENI ne cessera jamais de rappeler que les médias jouent un rôle très important pour faciliter l’accès de la population à la bonne information publique.

À ce titre, elle les a appelés à jouer un rôle avant-gardiste afin de relayer le message à la population par leurs médias interposés.

Le Directeur juridique, Eddy KISILE, a, pour sa part, exposé sur les différents cas-type d’irrecevabilité d’une candidature ou d’une liste de candidatures, avant que le Directeur de Cabinet Adjoint, Dave BANZA, n’aborde les différentes innovations en rapport avec le seuil de recevabilité de listes et l’exemption du paiement du cautionnement électoral.

Au terme des interventions, il s’en est suivi la partie interactive marquée par un jeu de questions et réponses qui a jeté de la lumière sur des préoccupations soulevées par un certain nombre de participants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut