23 juillet 2024

Projet « un hectare pour un étudiant »: plus de 100.000 hectares de terres agricoles cédées par le Chef coutumier du Territoire de Songololo

L’ initiateur principal du projet « un hectare pour un étudiant », Patrick ONOYA a effectué une visite d’inspection, samedi 9 septembre 2023, à Songololo dans la Province du Kongo-Central. Objectif de ce voyage : s’imprégner davantage des vastes étendues des terres arables, qui dans un futur proche, seront octroyées aux étudiants congolais de manière générale, en particulier ceux de l’Universite de Kinshasa (UNIKIN) en vue de matérialiser ce vaste projet. A appris infoplusrdc.com de sources dignes de foi.

Si l’on en croit les sources précitées, les échanges avec les autorités locales ont gravité autour d’une étude approfondie sur les mécanismes ad-hoc pouvant aboutir effectivement à la réalisation dudit projet.

C’est dans cette optique que plus de 100.000 hectares de terres agricoles ont été cédées par le Chef coutumier du Territoire de Songololo, Prosper NDEBO AKANDA au projet »Un hectare pour un étudiant « . Ce, en présence du Chef du Village Buila, NDEBA KOKA BERNARD et le Chef de clan, François KIASEMUA MFUMU sous la bénédiction de l’Administrateur du Territoire de Songololo, Evariste KAZADI MUKEBA. Étaient aussi présents, Jocelyn MATEMPA, représentant personnel du Doyen de la Faculté des Sciences Économiques de l’UNIKIN, Barthélémy KALAMBAY.

Le Lobbyste et Stratège en investissement, Patrick ONOYA, accompagné par des étudiants, premiers bénéficiaires de cet projet, s’est exprimé en ces termes à l’issue de cette rencontre :

« (…) Nous sommes à la frontière entre la RDC et l’Angola, précisément à Lufu dans le territoire de Songololo. Ce milieu est idéal pour y développer des projets d’agro-industrie. Non seulement que cela offre une facilité de l’importation des intrants agricoles à travers l’Angola. Mais aussi, cela peut permettre de développer le commerce transfrontalier pourvoyeur de devises (…) », a-t-il fait savoir.

Et de rassurer :  » (…) Pour limiter les importations de blé, les autorités congolaises ont décidé d’introduire de la farine panifiable de manioc dans la fabrication du pain et des pâtisseries (…) Par ailleurs, les bio-chimistes alimentaires congolais nous rassurent la qualité du pain à base de manioc panifiable est pratiquement la même que celle du pain à base de blé. Ce qui facilite la  » substitution » du blé par le manioc.

Avant de rappeler : « (…) L’agriculture emploie 70% de la population et produit 40% du PIB. Selon l’Institut National de la Statistique du Ministère du Plan, en 2021, la RDC a importé pour 468 164 Tonnes de froment de blé et méteil soit un montant de 288 milliards de CDF, soit l’équivalent de 115,2 millions de dollars et 9 754 Tonnes d’engrais minéraux pour un montant (…) ».

Rendant l’ascenseur, l’Administrateur du Territoire de Songololo, Evariste KAZADI MUKEBA s’est réjoui de cette initiation du jeune Leader, Patrick ONOYA :
« (…) D’emblée, je dois vous dire que je suis très ravie du projet du professeur Patrick, ce projet est vraiment le bienvenu. J’ai aimé parce que ça cadre avec l’initiative que j’ai pour le territoire de Songololo dont j’avais initié le même projet depuis le mois de juin (…) Songololo est un territoire agricole, mais les gens qui vivent ici dorment de fois affamés. Vous pouvez constater qu’ici à Lufu dans la frontière même les bananes plantées proviennent d’Angola, même les épiceries proviennent d’Angola, pendant que nous avons des terres agricoles ici qui ne sont pas exploitées (…) », a-t-il mentionné.

Catalyseur de l’entrepreneuriat des jeunes étudiants à travers l’agriculture, le projet « Un hectare pour un étudiant » a été initié afin d’aider les étudiants à être eux mêmes créateurs d’emplois. Dans un premier temps, ce projet concerne les étudiants de l’UNIKIN, avant de s’étendre à d’autres Universités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut