21 juillet 2024

Processus Électoral : la CENI sollicite l’accompagnement des médias pour la sensibilisation du cadre légal en matière de contentieux électoral

En prélude à la publication des listes provisoires des candidats Députés Nationaux, prévue mercredi 09 août 2023, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé lundi 07 août 2023 dans la Salle Abbé Apolinnaire Malu Malu, à Kinshasa, une Journée d’information des journalistes sur le contentieux des listes des candidatures. C’est le premier vice-président de la Centrale Électorale, Bienvenu Ilanga assisté par les membres du bureau et de l’assemblée plénière, qui, au nom du président Denis KADIMA KAZADI empêché, a piloté cette rencontre. A constaté infoplusrdc.com

D’entrée de jeu, Madame le Rapporteur de la Centrale Électorale, Patricia NSEYA MULELA, a exhorté les hommes et les femmes des médias à jouer un rôle avant-gardiste pour lutter contre la désinformation et le discours de haine dont peuvent faire preuve certains partis et regroupements politiques en cas de rejet des candidatures de leurs membres.

Après publication de ces listes, a-t-elle souligné, les candidats non-retenus ont la possibilité d’introduire des recours en contestation des listes des candidatures à la Cour Constitutionnelle entre le 10 et le 16 août prochain.

Dans son allocution, le premier vice-président de la CENI, a sollicité l’accompagnement des professionnels des médias pour la sensibilisation du cadre légal en matière de contentieux électoral. Il s’est exprimé en ces termes :

« (…) cet échange est initié pour notamment remédier au déficit d’information – sur les dispositions légales en matière de candidatures- constaté aux précédentes élections (…) vous le savez, comme nous, qu’en cette période de contentieux électoral les cours et tribunaux reçoivent de pile de dossiers à traiter. Nous avons estimé que cela est dû notamment au fait que les parties prenantes au processus électoral ne s’informent pas suffisamment sur les dispositions légales en matière de candidature (…) », a-t-il mentionné.

Et de rajouter : « (…) la démarche de la CENI vise également à éviter les accusations gratuites contre les membres de la Centrale Électorale (…) le management de la CENI a jugé bon d’organiser entre autres cette activité pour solliciter l’accompagnement des journalistes que vous êtes dans le souci, pour la Centrale Électorale, de sensibiliser le plus possible sur le cadre légal en matière de candidature (…) »

Avant de se fier : « (…) Nous vous faisons confiance et nous savons que vous allez bien faire le travail . Cela nous éviterait de gonfler inutilement le volume du contentieux électoral et aussi éviter les accusations gratuites à la CENI (…) ».

S’appliquant à fournir de plus amples explications, quelques experts juristes de la CENI ont, peu avant l’adresse du premier vice-président, exposé sur quatre points, en l’occurrence, les candidatures irrecevables, les listes des candidatures irrecevables, Le seuil de recevabilité au prorata de 60% des listes en compétition et L’exemption des frais de dépôt de candidature. En s’appuyant tour à tour, sur les articles 21 et 22 de la Loi Électorale.

Signalons que le Secrétaire Exécutif de la CENI poursuit, jusqu’à ce jour, à consolider les listes des candidatures. Et à son tour, l’assemblée plénière générale va procéder à la délibération de ces listes en vue de la publication de listes provisoires des candidatures jugées recevables et non-recevables.

Ensuite, la CENI va publier la liste provisoire de ces candidatures. Un délai de 5 jours sera accordé aux candidats et au partis et regroupements pour les recours au niveau de la Cour Constitutionnelle. Celle-ci disposera de 10 jours pour traiter les requêtes et prononcer les arrêtés.

Comme il y a toujours des questions qui requièrent des réponses, les différents intervenants ont, au cours de la partie interactive qui a suivi les exposés, jeté de la lumière sur les préoccupations soulevées par l’assistance.

A titre de rappel, à la clôture des Opérations de Réception des Candidatures pour l’Election des Députés Nationaux, le 26 juillet dernier, la CENI a enregistré plus de 20 000 candidatures contre 15 000 en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut