21 juillet 2024

Processus Électoral : « Il y a un véritable enjeu de crédibilité des élections, car il ne suffit pas seulement qu’une élection ait lieu, il faut évidemment qu’il ait une confiance dans le processus et les résultats », dixit le Commissaire Européen à la Justice, Didier REYNDERS au terme de sa rencontre avec le Président Denis KADIMA

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis KADIMA KAZADI, accompagné de ses deux Vice-Présidents, Bienvenu ILANGA LEMBOW et Didi MANARA LINGA, a échangé mardi 5 septembre 2023 à Kinshasa, avec Didier REYNDERS, Commissaire européen à la justice, arrivé à Kinshasa lundi 4 septembre pour une mission qui s’étale jusqu’au 8 septembre courant. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

En point de mire de cette entrevue, l’accompagnement du processus électoral par l’Union européenne et la mission d’observation des élections du 20 décembre 2023.

L’hôte du Président Denis KADIMA KAZADI a réaffirmé l’engagement européen dans l’approche des échéances électorales montrant tout l’intérêt de son instance au regard des préparatifs des scrutins à venir.

 » Je me suis entretenu avec le Président de la CENI sur la question parce que la République Démocratique du Congo entre dans une période très importante du fait de l’organisation des élections pas seulement présidentielle, législatives et pour la première fois, depuis longtemps, les élections locales. La CENI joue un rôle majeur dans cette organisation. Il y a deux points qui nous intéressent particulièrement dans l’observation de ces élections : la manière dont les listes électorales vont être communiquées aux citoyens pour qu’ils puissent vérifier leur présence. L’autre élément, c’est la manière dont les résultats vont être publiés. On sait bien que l’intention est de publier par bureau de vote et le tout est voir de quelle manière. On a échangé sur le sujet et je pense que la CENI aura l’occasion d’expliquer cette évolution de la situation avec les différents partenaires internationaux qu’elle rencontre régulièrement. Nous allons être très attentifs à cette situation. Je suis évidemment très favorable à ce que l’Union européenne participe au processus à travers sa propre observation. Cela sera réglé dans les prochaines semaines », a indiqué Didier REYNDERS.

Et le haut fonctionnaire européen de rajouter : « Je crois que l’engagement est très clair d’avancer vers une présentation de l’ensemble des listes électorales dans les délais qui sont prévus par la loi. Je pense qu’à la fin du mois d’octobre si les délais sont maintenus, on aura cette possibilité pour les citoyens de vérifier leur présence dans de bonnes conditions sur les listes électorales. C’est un contrôle important dans tout système démocratique que chaque citoyen puisse être sûr qu’il a été pris en compte dans les listes électorales correctement et puis il faudra maintenant que la discussion se poursuive sur la manière dont on va publier les résultats. On sait que l’ambition, c’est de publier par bureau de vote. Je crois que le Président de la CENI est déterminé à assurer que les élections se déroulent dans les meilleures conditions possibles. En tout cas, c’est notre ambition aussi du côté européen d’accompagner le processus. Il y a un véritable enjeu de crédibilité des élections, car il ne suffit pas qu’une élection ait lieu, il faut évidemment qu’il ait une confiance dans le processus, voire dans les résultats. Et je sais que c’est un travail très difficile dans un pays particulièrement vaste dans lequel ne fût-ce que l’enrôlement des électeurs est un enjeu très difficile ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut