21 juillet 2024

Processus électoral en RDC : la matérialisation de la collaboration spécifique entre la CNDH-RDC et le CSAC en ligne de mire

Dans le cadre de la matérialisation de la collaboration spécifique de leurs institutions sur le processus électoral en cours au pays, le président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (CNDH-RDC ), Paul NSAPU MUKULU a conféré avec son collègue président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC), Christian Bosembe. Une rencontre ayant eu lieu lundi 20 novembre 2023 au siège du CSAC à Kinshasa. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de la CNDH-RDC.

A l’issue de cette entrevue, le président de la CNDH-RDC en a fait la restitution en relevant que ces échanges vont leur permettre de suivre, d’accompagner le processus électoral avec des monitorings officiels. Paul NSAPU MUKULU s’est exprimé en ces termes :

« (…) C’était dans le cadre de la collaboration qui existe déjà entre nos deux institutions publiques sœurs, que nous venons d’avoir une séance de travail sur la matérialisation de la collaboration spécifique à travers un cadre de concertation que nous allons mettre en place incessamment (…) Ceci va nous permettre de suivre, d’accompagner ce processus électoral avec des monitorings officiels, bien consolidés à travers des différentes missions, dont le CSAC sur les médias et des monitorings de la CNDH sur les violations des droits de l’homme liés aux élections pendant ce processus électoral (…) », a-t-il indiqué.

Et de préciser : « (…) les équipes de nos deux institutions vont poursuivre le travail dans la mesure du possible, le plus rapidement possible. Surtout qu’il n’y a pas de retard, bien que la campagne électorale ait été lancée depuis le dimanche 19 novembre dernier par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), parce que nos deux institutions collaborent et échangent de façon permanente (…) Donc, maintenant, c’est pour annoncer au public qu’il y a l’accompagnement du processus électoral (…) ».

Avant de conclure : « (…) nous sommes des institutions auxiliaires d’accompagnement, dans une certaine mesure de préparation de ces élections autour du pouvoir organisateur des élections, qui est la CENI. On ne va pas se substituer à la CENI, nous allons, en tant qu’institutions d’appui à la démocratie, chacune en ce qui la concerne, jouer sa partition pour que nous ayons un processus électoral apaisé, inclusif et crédible pour la consolidation de la démocratie dans notre pays (…) ».

Abondant dans le même sens, le président du CSAC, Christian Bosembe a souligné l’importance pour les deux institutions (CNDH et CSAC)

« (…) le but de nos échanges c’est de travailler ensemble (…) il faut bien travailler pendant la période pré-électorale, électorale et post-électorale (…) Il y a beaucoup de cas des violences qui sont signalées. Il y a des attaques personnelles, des imputations dommageables, il y a même l’apologie des crimes. Comme ce qui s’était passé à Malemba-Nkulu, dans la Province du Haut-Lomami. Certains médias prennent du plaisir à divulguer et faire l’apologie de ces crimes odieux (…), a-t-il déploré.

« (…) Il faudra que les deux institutions mettent en place un cadre de concertation afin d’assainir ces différents milieux. Une façon d’empêcher que ces crimes prennent le dessus sur la vie normale (…) Quand nous allons finaliser ce cadre de collaboration, nous allons approcher la CENI, parce qu’il faudra faire une tripartite CENI-CNDH-CSAC, en faisant un bloc pour la tenue des bonnes élections (…), a fait savoir le président du CSAC.

La CNDH-RDC est un organisme technique, consultatif, indépendant, pluraliste, apolitique, chargé de la promotion et de la protection des droits de l’homme. Elle veille au respect des droits de l’homme et des mécanismes de garantie des libertés fondamentales.
Dans l’accomplissement de sa mission, la CNDH n’est soumise qu’à l’autorité de la Loi.

À l’instar de la CNDH-RDC, le CSAC est une Institution d’Appui à la démocratie, autonome, dotée de la personnalité juridique. Il est chargé de la régulation des médias en République Démocratique du Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut