24 mai 2024

PNUD: Les résultats de la Revue à mi-parcours du Programme Pays 2020-2024 en toile de fond d’un Atelier organisé à Kinshasa

Lors d’un Atelier organisé jeudi 15 décembre 2022 à Kinshasa, le PNUD a procédé à la présentation des résultats de la Revue à mi-parcours du Programme Pays 2020-2024 de ce principal organisme de développement des Nations Unies en RDC. A appris infoplus-rdc.com auprès de la Cellule de Communication du PNUD.

Dans son mot de bienvenue, la Représentante résidente adjointe du PNUD en RDC, ROKYA YE DIENG a remercié le gouvernement congolais de la collaboration qui existe entre les deux institutions, ainsi que les participants et partenaires pour leurs participations inclusives à ces travaux. Elle s’est exprimée en ces termes : « (…) Je note la participation inclusive des nos partenaires et les bénéficiaires à ces travaux de pre-revue et la revue. Ces travaux ont permis de ressortir les forces et faiblesses, ce, pour savoir où rebondir pour améliorer ce qui nous reste à faire. On parle gouvernance et développement c’est sur le long terme, en évoquant de long terme, il ya de la patience, c’est ce qui justifie ces résultats (…) », a-t-elle relevé en substance.

Et de poursuivre : « (…) Lorsque vous regardez ces résultats, cela montre que nous sommes parti de zéro dans certaines cibles en terme de référence . Et on voit à mi-parcours que les résultats sont là, pourquoi n’est pas être fière de nous même. Si nous continuons dans cette perspective, nous contribuons aux efforts du gouvernement pour répondre à ces besoins ciblés dans le cadre du plan de développement national. C’est un exercice qui nous permet de montrer aux partenaires comment repositionner certains efforts vers une transformation rapide pour atteindre les résultats (…) ».

Avant d’ajouter : « (…)Je vais noter deux défis essentiels, l’accessibilité de certaines zones, pas seulement des zones où l’accès a été limité en matière de sécurité, mais surtout en terme de logistique. Au fur et à mesure que les travaux vont commencer pour ouvrir les voix, les moyens de transport, faciliter l’accès à certaines populations ça va être encore plus facile. Et l’autre défi c’est le contexte de la crise qui a eu des répercussions surtout au niveau de tout ce qui est coût par rapport à certains services et produits que nous apportons aux populations (…) ».

Il sied de noter que les interventions ont gravité autour des 3 piliers, à savoir : la paix et le renforcement de la démocratie; la croissance inclusive et le développement durable; la stabilisation et la résilience des populations. Non sans mettre l’accent sur l’implication du gouvernement dans la mise en œuvre de son programme, une très bonne collaboration avec les autres agences onusiennes et une faiblesse liée à la visibilité de ses actions.

Pour sa part, le Secrétaire Général à la Coopération Internationale, Vincent MUSAMBYA, a, en clôturant les travaux, suggéré au PNUD que le temps soit accordé pendant la pre-revue et dans la réalisation de la revue annuelle. « (…) Je salue l’engagement du PNUD considéré comme partenaire privilégié à veiller à ce que les meilleures conditions soient créées davantage en vue de renforcer l’implication et la participation de toutes les structures nationales et locales concernées dans les activités par ce programme à travers le groupe de travail. De ce fait, je suggère que le temps doit être accordé pour la pre- revue dans la réalisation de la revue annuelle» a-t-il souligné.Le Programme cadre de Coopération (CPD) 2020-2024 du PNUD pourra aider la République du Congo à poursuivre dans le sillage des résultats déjà obtenus et à remédier aux lacunes restantes en matière de gouvernance, de maintien de la paix, de sécurité, de diversification économique et de réduction de la pauvreté, et à renforcer la résilience afin de réduire les inégalités et de rompre le cycle de la pauvreté, tel qu’envisagé par le Programme 2030 des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Le PNUD est le principal organisme de développement des Nations Unies. Sa mission consiste à appuyer et à faciliter les programmes en faveur du développement durable. Il œuvre à l’éradication de la pauvreté et à la réduction des inégalités grâce au développement durable, dans plus de 170 pays et territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut