24 mai 2024

PDL-145T : signature de contrats entre le PNUD et deux nouvelles entreprises
de construction pour la réalisation des infrastructures dans 5 provinces

Dans le cadre du Programme de Développement Local des 145
territoires (PDL145T), deux nouvelles entreprises de construction notamment SAFRICAS et CMK ont signé ce vendredi 24 novembre 2023 avec le PNUD des contrats pour la réalisation
des infrastructures dans cinq(05)provinces,en présence du Ministre d’Etat, ministre a.i du
Plan, Crispin Mbadu, du conseillerspécial du Premier Ministre, TonyMunongo et du
Représentant résident du PNUD, Dominic Sam. A appris INFOPLUS-RDC.COM de la Cellule de Communication du PNUD/PDL

Ces deux (02) entreprises vont construire et équiper 241 infrastructures notamment les écoles, les centres de santé et bâtiments administratifs dans les provinces de Maniema,Tshopo,
Tanganyika, Sankuru et Sud Kivu.

Le Ministre a.i du Plan a profité de cette cérémonie pour inviter les entreprises qui ont signé ces contrats à travailler avec les communautés locales.
«N’importez surtout pas la main
d’œuvre locale de Kinshasa pour aller vers les provinces, vous risquez d’avoir le problème avec les communautés locales, essayez d’impliquer au maximum les communautés parce que
le programme vise aussi à vivifier les économies rurales au niveau local.»a-t-il martelé.

Il a aussi insisté sur l’intégrationdu genre en demandant aux entreprises d’utiliser au maximum les
mamans parce qu’elles peuvent également contribuer dans le chantier, en transportant par exemple du sable ou assister les aides maçons.

Par ailleurs, le conseiller spécial du Premier Ministre a rappelé que ce programme est issu de la
vision du chef de l’Etat avec des grandes attentes au niveau des populations dans chaque territoire et qu’au niveau de la Primature, ils ont reçu des instructions pour que le PDL-145T
soit accompli de la manière dont il a été conçu.

Ces deux (02) entreprises sélectionnées à la suite d’un processus compétitif lancé par le PNUD vont construire 24 écoles, 16 centres de santé dans le Sankuru, 7 écoles, 7 centres de santé et 6 bâtiments administratifs au Sud Kivu, 30 écoles, 24 centres de santé et 7 bâtiments administratifs dans la Tshopo, 29 écoles, 23 centres de santé et 6 bâtiments administratifs dans
le Tanganyika et enfin 32 écoles, 23 centres de santé et 7 bâtiments administratifs dans le Maniema.

Le Représentant résident du PNUD s’est dit réjoui que son organisation participe à ce programme spécial qui répond à l’appel de ne laisser personne pour compte. «Toutes les personnes oubliées pendant les décennies, voici un programme qui va les toucher avec une
spécificité des solutions.», a-t-il expliqué.

Il a ajouté que pour le PNUD, c’est la qualité et l’assurance qui comptent. «On doit arriver au bout avec des produits de bonne qualité parce que la population n’attend que ça, elle attend les produits de bonne qualité. On a pris le temps
qu’il faut pour se rassurer que les entreprises qu’on va engager vont réaliser des infrastructures de qualité. On dit pour aller vite, il faut aller surement et prendre le temps de faire correctement.» a-t-il déclaré

Au total, le coup d’envoi a été lancé pour 314 infrastructures dans les provinces de la Mongala, la Tshuapa, le Kasaï, le Maniema, la Tshopo, le Tanganyika, le Sankuru et le Sud-Kivu pour
améliorer l’accès de la population à l’éducation, aux soins de santé de qualité et services administratifs aux populations des 54 territoires.

Pour rappel, le Programme de Développement Local dédié aux 145 territoires (PDL-145 T) est un programme du gouvernement, adopté lors de la trente-quatrième réunion du Conseil des ministres tenue le 24 décembre 2021 qui vise à réduire les inégalités spatiales et à transformer
les conditions et cadres de vie des populations congolaises vivant dans les territoires ruraux
jusquelà mal desservis par les infrastructures et services sociaux de base.
Le Programme de développement local des 145 territoires traduit la volonté des autorités
congolaises, à travers les investissements publics multisectoriels orientés vers le monde rural
de finir avec les inégalités territoriales, la pauvreté en milieu rural par l’accès aux services
socio-économiques de base et la promotion du développement local au niveau des 145 territoires, de transformer les conditions et cadres de vie des populations congolaises vivant dans les territoires ruraux jusque là mal desservis par les infrastructures et services sociaux de base.Le Programme de développement local des 145 territoires traduit la volonté des autorités congolaises, à travers les investissements publics multisectoriels orientés vers le monde rural de finir avec les inégalités territoriales, la pauvreté en milieu rural par l’accès aux services socio-économiques de base et la promotion du développement local au niveau des 145 territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut