23 juin 2024

Le caucus des députés du Nord-Kivu rassuré sur l’évolution du processus électoral en cours

Kinshasa, jeudi 30 mars 2023 – Le 2e Vice-Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Didi MANARA LINGA, a échangé, mercredi 29 mars 2023, avec une délégation des élus du Nord-Kivu venus s’assurer de l’évolution de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans l’aire opérationnelle 3 dont fait partie cette province dont certains territoires sont en partie occupés par des groupes armés. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de la Centrale Électorale.

A ces échanges ont également pris part le Rapporteur adjoint, Paul MUHINDO, le Directeur du cabinet, Dieudonné TSHIYOYO et le Directeur des opérations, Joseph SENDA.

Le président du caucus des députés du Nord-Kivu, Hamisi ISINGOMA MWANZA, en a fait la restitution en relevant qu’il était impérieux, en leur qualité des représentants du peuple de s’assurer de l’évolution de ce processus dans cette partie du pays.

« Vous savez que 2023 est une année électorale et nous sommes venus nous rassurer, en notre qualité des élus, de l’évolution de ce processus surtout que le Nord-Kivu a certaines particularités. D’autant que des territoires comme Masisi, Rutshuru sont en partie occupés par des éléments du M23. Dans le territoire de Beni, nous avons aussi l’activisme de certains groupes armés, même proche de la ville de Goma, dans le territoire de Nyiragongo, une partie est aussi occupée. Ce sont des spécificités qui commandaient à ce que nous nous rapprochions de la CENI pour savoir comment évolue ce processus. Au niveau de nos bases, nous recevons de nombreuses plaintes de nos électeurs qui se posent des questions sur les machines, les difficultés pour accéder à certains centres d’enrôlement et certaines pratiques comme le monnayage qui doivent cesser », a relevé Hamisi ISINGOMA MWANZA.

« Nous tenons à féliciter la population du Nord-Kivu, qui à ce stade, a quand même répondu à cet exercice civique pour pouvoir bien sûr participer aux échéances électorales de cette fin d’année. C’était des échanges pour faire un point sur le processus électoral. Nous allons donc continuer à suivre afin de nous assurer que tout ce qui a été dit ici sera appliqué », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut