21 juillet 2024

Lancement de la campagne de sensibilisation pour les élections du 20 décembre 2023 : Denis KADIMA exhorte les électeurs à jouer correctement leur rôle pour une participation de qualité

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis KADIMA KAZADI, a lancé, vendredi 20 décembre 2023, à Kinshasa, la campagne de sensibilisation pour les élections générales du 20 décembre 2023. A constaté infoplusrdc.com

En présence notamment des membres de l’assemblée plénière de la Centrale électorale, des représentants des partenaires techniques et financiers de la Centrale électorale et des médias.

Moment crucial du processus électoral qui prépare les électeurs à jouer pleinement leur rôle à exactement deux mois des scrutins couplés à venir.

Denis KADIMA KAZADI a mis en avant les enjeux de ces consultations électorales qui continuent à mobiliser toutes les forces vives de la CENI qui y travaillent d’arrache-pied pour relever le défi et gagner ce pari.

« Les jours se succèdent mais ne se ressemblent pas. Nous avons pris l’habitude de nous retrouver à chaque étape importante du processus électoral en cours. Impliquer les parties prenantes à ce que nous faisons est pour nous une exigence de transparence et d’ouverture aux autres. C’est ce qui explique que le calendrier électoral de la CENI soit jalonné de moments de rencontres avant, pendant ou après chaque opération. Hier, la CENI a publié la liste provisoire des candidatures déclarées recevables et irrecevables à l’élection du Président de la République. Sur le total de 24 candidatures réceptionnées, toutes ont été jugées conformes et déclarées recevables. Les candidats Président de la République repris sur la liste provisoire seront notifiés sans délai. Les réclamations et contestations relatives à la validité d’une candidature sont portées devant la Cour constitutionnelle dans les 48h suivant la publication de la notification de la Décision de la CENI. Et la Cour constitutionnelle statue sans frais dans les sept jours qui suivent l’expiration du délai évoqué », a indiqué Denis KADIMA KAZADI.

Avant de rappeler l’engagement de la CENI de n’exclure aucun candidat remplissant les conditions requises.

« Avec la fin de la réception et du traitement des candidatures y compris pour de l’élection présidentielle, la CENI aura ainsi honoré son engagement de n’exclure aucun candidat qui réunit les conditions. Aujourd’hui, nous entamons une phase cruciale qui place les électeurs au centre des préoccupations. Certes, pendant l’opération de la révision du fichier électoral, la population a été approchée en vue de la constitution du fichier électoral, un outil indispensable à l’organisation des élections. A exactement deux mois des scrutins, il est maintenant question de préparer les électeurs à jouer correctement leur rôle le mercredi 20 décembre 2023. Il est temps de former et informer les électeurs et toutes les parties prenantes sur les dispositions légales et règlementaires relatives aux opérations électorales ainsi que sur la conduite à tenir dans un bureau de vote et devant le Dispositif Électronique de Vote (DEV). L’enjeu étant la mobilisation maximale des électeurs et l’inclusion de toutes les catégories des citoyens pour une participation de qualité », a-t-il souligné.

La plus haute hiérarchie de la CENI a appelé à une sensibilisation maximale des masses d’électeurs pour une importante participation citoyenne.

« La CENI accorde une attention particulière aux jeunes et aux femmes qui constituent la grande majorité de la population électrice. La Commission électorale n’est pas la seule concernée par cet effort d’éducation des électeurs. La Loi organique n° 10/013 portant organisation et fonctionnement de la Commission Électorale Nationale Indépendante, en son article 9, lui confie en plus de la mission d’organiser, en toute indépendance, neutralité et impartialité des scrutins libres, démocratiques et transparents, la responsabilité de vulgariser en français et en langues nationales les lois relatives au processus électoral et référendaire et de coordonner la campagne d’éducation civique de la population en matière électorale. Je saisis cette occasion pour lancer un appel à la mobilisation des partenaires de la société civile, particulièrement les associations populaires, les confessions religieuses, les organisations féminines et des jeunes, les structures d’encadrement des personnes en situation d’handicap et des peuples autochtones, les médias et particulièrement les radios communautaires, pour une sensibilisation maximale des électeurs.

J’invite les partenaires financiers à apporter un soutien aux organisations de la société civile en vue de leur permettre la sensibilisation des électeurs aussi bien dans les zones urbaines que rurales. J’aimerais également insister sur le fait que la CENI travaille d’arrache-pied afin d’organiser les élections générales le 20 décembre 2023. Ses équipes réalisent la partie invisible du travail par notamment l’acquisition de plusieurs types de matériel et leur acheminement à travers le pays. Tout ce travail de la CENI est bien planifié. Concernant les cartes d’électeur défectueuses, il y a lieu de souligner qu’une série a été affectée par une réaction chimique et nous sommes en train de prendre des dispositions pour les remplacer allant même au-delà des territoires comme exigé par la loi, nous irons jusqu’au niveau des secteurs et ce problème sera résolu dans les semaines qui viennent. Il importe de relever que le verre est à moitié plein, à deux tiers même, rejoignez-nous dans la sensibilisation des masses d’électeurs en vue de réussir le pari d’organiser les élections de qualité avec une importante participation citoyenne », a soutenu le numéro un de la Centrale électorale.

Auparavant, le 2e Vice-Président, Didi MANARA LINGA, a mis en avant le respect scrupuleux de toutes les étapes du processus électoral que s’est imposé la CENI de son calendrier.

Relevant qu’il est certes établi que la sensibilisation incombe à la CENI, mais il n’en demeure pas moins vrai que toutes les parties prenantes à ce processus sont appelées à jouer leur partition pour l’objectif commun : contribuer à la consolidation de la démocratie par des élections crédibles, transparentes et inclusives.

Séance tenante, il a été procédé à une simulation de cette opération qui a attend les électeurs à travers le Dispositif électronique de vote pour expliquer à l’assistance son fonctionnement.

Dans la foulée, le Président Denis KADIMA KAZADI a donné le départ, devant le siège de la CENI, de la caravane motorisée qui s’est mise en mouvement sur les trois grands axes de la ville (Kin-Est, Kin-Centre et Kin-Ouest), en vue de porter au loin le message de sensibilisation des masses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut