23 juillet 2024

Kinshasa abrite les travaux du Forum National de validation de la Politique Nationale de prévention et de résolution des conflits communautaires et coutumiers

Organisé grâce à l’appui Technique du PNUD avec le financement des Pays-Bas dans le cadre de l’exécution du projet : PREVENTION ET DE RESOLUTION DES CONFLITS COUTUMIERS POUR LA STABILISATION DES ENTITES LOCALES, ce forum vise comme objectif de doter la RDC d’une politique nationale de prévention/résolution des conflits coutumiers. Il est organisé sous le haut patronage du Vice-Premier Ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières, Peter KAZADI, qui a procédé au lancement des travaux. A constaté infoplusrdc.com

D’une manière spécifique, il est question de restituer et de valider le rapport final des consultations provinciales menées par le Secrétariat Général aux Affaires Coutumières dans les 26 provinces en août et septembre 2023, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Lors de sa prise de parole, la Représentante Résidente à l’intérim du PNUD en RDC, Madame Aida Cissé, a circonscrit le cadre de ces assises dont la clôture intervient ce jeudi 19 octobre 2023. Elle s’est exprimée en ces termes :

« (…) La présence en ce lieu des hautes autorités nationales prouve à suffisance l’engagement du Gouvernement aux efforts de lutte contre les conflits sous toutes ses formes. Je remercie par cette occasion les Chefs coutumiers qui se sont déplacés de leurs territoires pour porter leur voix à ces assises qui visent à doter le pays d’un cadre devant règlementer les différentes interventions et actions visant la lutte contre les conflits communautaires et coutumiers.
Je me fais le devoir de rappeler ici que c’est depuis plus d’une décennie que, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) est engagé en RDC dans le domaine et appuie les efforts de la République Démocratique du Congo en matière de la construction de la paix et de la stabilisation (…) L’objectif visé est de poser les bases d’un Développement Durable et inclusif en appui au Gouvernement (…) Les conflits communautaires et coutumiers constituent encore aujourd’hui une menace récurrente pour la stabilité des entités locales et limitent leurs perspectives de développement socio-économique sur toute l’étendue du territoire de la RDC en général et dans les zones fragiles en particulier. C’est une problématique importante qui préoccupe au plus haut niveau le Gouvernement congolais tout comme le PNUD. C’est ainsi dans ce cacdre que nous avons résolu d’accompagner le Gouvernement congolais, et tout particulièrement le Ministère de l’Intérieur au travers son Secrétariat Général aux Affaires Coutumières, pour trouver des solutions efficaces aux divers conflits (…) », a martelé Madame Aida Cissé.

Et d’expliciter : « (…) De façon concrète, le PNUD qui a décidé de soutenir, s’est engagé à appuyer la mise en œuvre du projet dénommé « Développement de la politique nationale de prévention et de résolution des conflits coutumiers pour la stabilisation des entités locales en RDC ». L’élaboration et le développement d’une politique nationale de résolution des conflits coutumiers constituent une avancée majeure en RDC (…) Cette démarche représente tout l’engagement du Gouvernement congolais pour le règlement desdits conflits coutumiers, qui nécessite une mobilisation générale tant au niveau politique, coutumier, que communautaire (…) ».

Avant d’espérer : « (…) J’ose croire qu’une fois validée, cette politique offrira à la RDC un cadre unique et de référence pour le renforcement de l’action des autorités et des administrations d’une part ainsi que l’alignement de ses partenaires techniques et financiers, d’autre part. Nous saisissons donc de cette occasion pour saluer le travail du Secrétaire Général, de ses équipes et des experts du PNUD dans tout le cadre des consultations provinciales qui ont eu lieu et organisées depuis le mois d’août dernier aux quatre coins et à travers le pays. Cet exercice garantit le caractère participatif et inclusif de cette nouvelle politique nationale. Ce qui nous rassure sur l’adhésion et l’appropriation de tous les acteurs et sur leur soutien à sa mise en œuvre effective. Je reste convaincue qu’une telle politique contribuera à la restauration de l’autorité de l’État , et à la stabilisation et au développement des entités locales de la RDC (…) ».

Ces consultations ont permis d’identifier les problèmes majeurs relatifs aux Affaires Coutumières, les changements souhaités et faisables, ainsi que les pistes de solution et de finaliser le document de la politique nationale de prévention et résolution des conflits Communautaires et coutumiers (PNPRCC).

Le forum national doit permettre de récolter des observations, amendements et enrichissement sur ce document de la politique nationale, avant de procéder à sa validation finale.

Le Forum National rassemble les délégations des 26 provinces de la RDC soit 125 participants constitués de personnes représentant le VPM/MININTERSECAC, le Gouvernement Central et ses administrations, les Gouvernements Provinciaux et les Chefs Coutumiers et leurs associations, le PNUD et les agences du système des Nations Unies, les organisations de la Société Civile, les Partenaires Techniques et Financiers, des ONG Nationales et Internationales.

Rappelons que, du 08 août au 28 septembre 2023, le Secrétariat Général aux Affaires Coutumières, à travers le Comité Technique de Pilotage, a procédé à la présentation du Draft 1 de ce document aux délégués des 26 provinces de la RDC, réunis dans 5 sites (à Goma, Lubumbashi, Boma, Mbandaka et Mbuji-Mayi).

Ces assises ont réuni 288 participants et ont pris en compte des préoccupations des acteurs étatiques, non-étatiques, organisations de la Société Civile, organisations des Chefs Coutumiers, les représentants des Peuples Autochtones Pygmées qui ont marqué leur adhésion à la Politique.

La prise en compte des savoirs, des interrogations et attentes des citoyens, a non seulement amélioré la pertinence de la politique, mais aussi, constitué une source d’enrichissement de ce premier document référentiel de gestion du secteur des Affaires Coutumières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut