19 juin 2024

IXes Jeux de la Francophonie : Kinshasa est déjà prêt pour le lancement de ce grand rendez-vous sportif et culturel

Tout est fini pour l’instant, restent les derniers réglages en attendant la cérémonie inaugurale prévue pour ce vendredi 28 juillet 2023 à 17h TU, au Stade de Martyrs à Kinshasa. A constaté infoplusrdc.com

En marge de ce grand rendez-vous, Patrick Muyaya, ministre de la Communication et des Médias, Caroline St-Hilaire, secrétaire Générale-adjointe de l’OIF, Isidore Kwandja, Directeur national du Comité national de IXe Jeux de la Francophonie et son adjointe, Zeina Mina, ont confirmé le lancement de cet évènement sportif planétaire lors d’une conférence de presse animée mercredi 26 juillet 2023. « Tout a été fait, grâce à l’implication du Président de la République, du Premier Ministre, et tout le Gouvernement pour que nous puissions tenir ce rendez-vous, qui est symboliquement important pour nous, parce que la RDC lorsqu’on en parle le plus souvent, on en parle sur le prisme de la guerre, la violence, mais jamais on n’en a jamais parlé sur son véritable prisme. Le prisme d’un peuple résilient, le prisme d’un peuple qui, malgré tout, s’efforce à construire un pays plus beau qu’avant. Bienvenue au pays solution, parce qu’on a parlé du climat (…) », a soutenu le porte-parole du Gouvernement Congolais.

Pour le porte-parole du Gouvernement, les Jeux de la francophonie représentent aussi pour la RDC un évènement particulier « parce que depuis 1974, la RDC avait organisé le combat du siècle, entre Georges Foreman et Mohamed Ali à Kinshasa.

Dans son discours, Isidore Kwandja, directeur du Comité national des IXes Jeux de la Francophonie, a remercié tout le monde à l’international comme au niveau national, qui s’est investi pour la tenue de ces assises à Kinshasa. Devant un parterre d’invités, journalistes, délégations officielles et représentants de l’Organisation internationale de la Francophonie et de ses organes constitutifs.

Kwandja a rassuré que la RDC est prête : « (…) Nous avons pris des mesures de sécurité rigoureuses pour le bon déroulement des jeux. Des dispositifs de surveillance avancée ont été installés. La logistique a été renforcée, et elle est adaptée de façon à mettre chacun à son aise (…) », a confié Isidore Kwandja, repris.
Abondant dans le même sens que sa collègue du Comité international des Jeux de la Francophonie Zeina Mina, l’administratrice de l’OIF, Caroline de St Hilaire, a salué les efforts consentis par le gouvernement congolais pour les infrastructures.

Notons que plus de 3.000 jeunes athlètes et artistes venus d’une quarantaine de pays francophones sont attendus pour la neuvième édition des Jeux de la Francophonie. Ils combinent épreuves sportives et culturelles.

À titre de rappel, organisés en principe tous les quatre ans, ces IXe Jeux de la Francophonie auraient dû avoir lieu en 2021. Mais ils ont été reportés deux fois : la première à cause de la pandémie de Covid-19 et la seconde en 2022, parce que les infrastructures n’étaient pas prêtes.

Le Comité signale la venue à Kinshasa de la ministre français des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques pour participer aux IXès Jeux de la Francophonie. En témoigne le communiqué de presse de ce ministère signé le 26 juillet courant. Selon ce document, Amélie Oudéa-Castéra se rend les 27 et 28 juillet à Kinshasa, en RDC. Amélie Oudéa-Castéra sera présente à Kinshasa pour soutenir ces jeux de la Francophonie, véritable espace de solidarité et d’expression entre les jeunes francophones du monde entier, et pour encourager les athlètes et les artistes tricolores avant leur entrée en lice dans la compétition. Selon son agenda, la ministre du gouvernement français profitera de son séjour en RDC pour rencontrer certaines personnalités congolaises, à savoir les ministres de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya, des Sports et loisirs, François Kabulo Mwana Kabulo et de la Culture, Catherine Kathungu ainsi que la représentante personnelle du chef de l’Etat auprès de l’OIF.

Concernant sa participation à ces jeux, la France sera présentée par une soixantaine de personnes, sportifs, artistes et encadrants. « Elle engagera des athlètes de haut niveau dans les compétitions de judo et de lutte, disciplines phares des jeux et qui ont par le passé permis à de jeunes athlètes d’éclore sur la scène internationale. La France sera également représentée par des artistes très prometteurs, qui concourront dans 8 disciplines culturelles : création numérique, peinture, sculpture, photographie, dans e de création, littérature, conte et chanson « , peut-on lire dans le communiqué de presse du ministère français des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques.

Créés en 1989, les Jeux de la Francophonie sont une compétition multisports et un ensemble de concours culturels, en épreuves individuelles ou par équipes, organisés par le Comité international des Jeux de la Francophonie et le Comité national des Jeux de la Francophonie sous l’égide de l’Organisation internationale de la francophonie.

Tous les 4 ans, durant l’année post-olympique, les Jeux de la Francophonie réunissent plus de 3500 jeunes talents ayant la langue française en partage.

Les disciplines des Jeux de la Francophonie sont : Arts de la rue (Hip-hop, Marionnettes géantes, Jonglerie avec ballon ; Arts visuels (Peinture, Sculpture/Installation, photographie) ; Chanson ; Contes et conteurs ; Danse de création ; Littérature (nouvelle) ; création numérique ; Discipline en démonstration : le Nzango.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut