23 juillet 2024

Évolution du processus électoral : les parlementaires, élus de Masisi et Rutshuru ont pris langue avec la CENI pour connaître la conduite à tenir

Le 1er Vice-Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Bienvenu ILANGA LEMBOW, a conféré mercredi 11 octobre 2023 avec une délégation des députés nationaux représentant les élus de Masisi et de Rutshuru.

Les parlementaires, élus de ces deux territoires en proie à une situation d’insécurité n’ayant pas permis l’enrôlement des électeurs, ont pris langue avec la CENI pour connaître la conduite à tenir quant à l’évolution du processus électoral dans ces contrées.

« Nous sommes une délégation représentant des élus de Masisi et Rutshuru venus voir les responsables de la CENI afin que nous ayons de plus amples informations concernant les élections dans nos territoires. Il est prévu que les élections aient lieu le 20 décembre 2023, c’est dans deux mois et nous n’avons pas encore des réponses exactes pour savoir si Rutshuru et Masisi seront concernés par le processus électoral. La population a le désir profond et légitime de se faire enrôler comme les autres compatriotes. Quand on nous pose des questions, nous n’avons pas de réponses et cela nous embarrasse. Nous-mêmes nous nous demandons si nous irons aux élections et s’il faut nous préparer, cela nous stresse. Et au regard de tout cela, nous avons pensé que la porte indiquée c’était d’échanger avec les responsables de la CENI. Nous avons eu des échanges fructueux et ils ont été attentifs en nous prodiguant même des conseils. Nous nous réjouissons d’avoir été avec eux aujourd’hui », a souligné Jules MUGIRANEZA.

Reconnaissant toutefois que tout cela ne dépend pas forcément de la Centrale électorale qui est bien disposée à prendre en compte ces compatriotes concernés, si jamais les conditions sécuritaires étaient réunies.

« C’est le souhait et le désir profond de la CENI de poursuivre cette opération, mais tout ne dépend pas seulement d’elle et nous avons compris cela. C’est lié à un problème de sécurité et si demain ou après-demain les préalables de sécurité sont remplis la CENI a tout préparé pour se mettre en action. Tout dépendra de l’évolution de la situation sécuritaire de notre pays. Nous avons compris qu’ils sont de bonne foi et bien disposés. Nous allons donc attendre que les conditions soient réunies et aussitôt fait, nous allons tous nous mettre en mouvement pour ce processus électoral », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut