23 juillet 2024

Élections 2023 : « Que personne ne se fasse d’illusions parce que la CENI travaille matin, midi et soir pour organiser les élections à la fin de cette année », dixit Denis KADIMA, en mission officielle à Séoul en Corée du Sud

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis KADIMA KAZADI, est en mission officielle à Séoul (Corée du Sud) depuis lundi 6 novembre 2023, pour suivre la finalisation de la production du matériel électoral commandé à la société coréenne Miru System.

Au lendemain de son arrivée, le Président de la CENI a tenu une séance de travail avec les responsables de Miru System, au siège de cette firme coréenne où il était question d’apprécier le travail accompli, en synergie avec les équipes de la CENI. Celles-ci y ont été dépêchées depuis plusieurs semaines, dans l’objectif d’équiper la CENI du matériel électoral adapté notamment le Dispositif Électronique de Vote (DEV), qui servira aux élections prévues le 20 décembre 2023 en RDC.

À l’issue de cette rencontre, le Président Denis KADIMA s’est rendu à l’entrepôt central de Miru System pour confimer le rapport établi concernant le matériel déjà prêt à être expédié en RDC.

A la lumière de ce qu’il a vu, Denis KADIMA a exprimé sa satisfaction.

« Je suis à Séoul avec une délégation pour voir comment le travail s’est déroulé parce que le gros de la tâche est fait. Et je suis venu voir comment les équipes se tirent d’affaire. Je dois avouer que je suis très satisfait parce que tout le travail qui était très intensif a été exécuté. Vous pouvez regarder derrière moi, il y a plein des matériels notamment les Dispositifs Électroniques de Vote (DEV), les bulletins de vote et autres qui sont déjà fabriqués et n’attendent que d’être expédiés au pays. Il y en a ceux qui arriveront directement à Kinshasa et d’autres en provinces pour assurer un déploiement efficace. A bien observer, vous réalisez le volume du travail effectué par les équipes venues de la CENI et arrivées à Séoul pendant un bon bout de temps. En somme, je suis très satisfait de voir que nous sommes en train d’atteindre notre objectif parce que la production est là, l’inspection a été faite et maintenant c’est la phase de la livraison au pays, avant que nous entamions le déploiement de ce dernier lot du matériel ».

Comptant sur l’expertise de son institution dans sa capacité logistique, Denis KADIMA KAZADI ne doute pas de la détermination de la CENI à relever le défi de la tenue des élections dans le délai constitutionnel.

« C’est vrai que le pays est vaste. Mais la CENI a une grande capacité logistique. Comme le travail de la production est fini, nous entamons maintenant la phase de distribution. Je me dois d’avouer que la CENI n’est pas à sa première expérience. Nous savons très bien que le défi existe quant à la grandeur du pays sur le plan logistique. Cependant, la CENI est bien implantée à travers le pays par ses démembrements. Il est maintenant question d’utiliser les moyens dont nous disposons pour faire parvenir les matériels dans leurs destinations respectives et la CENI a assez d’expérience pour y arriver ».

Le Président Denis KADIMA KAZADI est revenu sur le caractère irréversible de la tenue des élections après chaque quinquennat en RDC.

« J’aimerais vraiment que nos compatriotes sachent que le 20 décembre 2023 c’est la date des élections et tout est mis en œuvre pour que les élections aient lieu ce jour-là parce que la CENI évolue bien selon son calendrier. J’aimerais vraiment exhorter les Congolais à ne pas se fier à ce qui se dit, mais à croire plutôt à ce qu’entreprend la CENI, car nous voulons faire partie de la solution et non du problème. Les Congolais doivent savoir que tous les 5 ans, nous devons avoir les élections et ce n’est pas le moment de commencer à spéculer. Bien que nous avons débuté notre mandat en retard, mais nous avons travaillé d’arrache-pied pour arriver à ce stade qui prouve à suffisance que le 20 décembre 2023, il y aura sans l’ombre d’aucun doute des élections au pays. Je demande à ceux qui ont encore des hésitations de se préparer en vue de participer à ces scrutins combinés. Que personne ne se fasse d’illusions parce que la CENI travaille matin, midi et soir pour organiser les élections à la fin de cette année », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut