16 juillet 2024

Désengagement de la MONUSCO en Ituri : La situation générale sur les avancées du travail conjoint MONUSCO-FARDC passée au peigne fin

Une équipe mixte MONUSCO-FARDC est allée évaluer, dans la province de l’Ituri, la situation générale en prévision du désengagement de la Mission dans cette province en proie aux conflits armés depuis plus de deux décennies. A appris infoplusrdc.com de source onusienne.

La délégation partie en Ituri mardi dernier pour évaluer les avancées du travail conjoint MONUSCO-FARDC, était composée des officiers des Forces armées de la RDC, des responsables de service de l’État en charge de protection ainsi que des agents de la MONUSCO.

Cette délégation voulait aussi identifier les défis qui restent à relever avant le retrait définitif de la MONUSCO en vue de faire le transfert de compétences au Gouvernement dans plusieurs domaines, notamment celui de la sécurité avec la protection des civils, avec en priorité, la sécurisation des sites de déplacés dont la plupart sont actuellement sous la protection directe des casques bleus.

En Ituri, les soldats de paix de la MONUSCO sont installés dans neuf bases militaires et assurent la protection des civils dont des milliers de déplacés dans les territoires de Djugu, Irumu et une partie de Mahagi.

Cette délégation avait aussi pour mission, d’envisager de capitaliser les mécanismes de protection dont le plan de protection communautaire, le système d’alerte précoce, le rapprochement entre les différentes communautés ethniques que la Mission a mis en place dans les territoires et localités de l’Ituri.

Pour la MONUSCO, les données recueillies pendant cette mission d’évaluation vont permettre au Gouvernement de la RDC de développer des mécanismes de réponses et de lutte contre l’insécurité après son désengagement et son retrait définitif de la province.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut