21 juillet 2024

Députation Nationale : Paul NSAPU MUKULU invite la Cour Constitutionnelle à bien traiter les dossiers de contentieux électoraux

Le processus électoral en RDC qui a atteint son ultime étape des contentieux électoraux pour les législatives nationales était au cœur de l’entretien entre le président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de la République Démocratique du Congo (CNDH-RDC), Paul NSAPU MUKULU, et celui de la Cour Constitutionnelle Dieudonné KAMULETA, mercredi 24 janvier 2024 au siège de cette Juridiction pénale à Kinshasa. A appris infoplusrdc.com auprès de la Cellule de Communication de la CNDH-RDC.

A l’issue de cette entrevue, le Numéro un de la CNDH-RDC en a fait la restitution en relevant la collaboration entre les deux Institutions qui s’occupent des questions de la Justice et des Droits de l’Homme.

« (…) Je les ai trouvés en plein travail. Un travail fastidieux, parce qu’il y a plus au moins 1500 dossiers des contentieux électoraux (…) C’est pour les encourager, les exhorter à ce que le travail soit bien fait, puisse que la CNDH considère le droit de vote, le droit électoral comme un droit qui mérite d’être monitoré, d’être observé, d’être encadré. C’est pour cela, depuis le début de ce processus, la CNDH a déployé des moniteurs des Droits de l’Homme focus élections (…) », a fait savoir le président Paul NSAPU. MUKULU.

Et de rajouter : « (…) Nous suivons tout ça, ça sera consigné dans nos rapports généraux et vont être donnés à d’autres Institutions (…) Le travail se passe bien. Je suis confiant pour le reste du travail, même si le pays est grand, et qu’il y a beaucoup de contentieux (…) ».

Avant de conclure : « (…) Concernant le timing imparti pour le travail, le président de la Cour Constitutionnelle m’a rassuré qu’il sera respecté. Le travail se fait d’arrache-pied (…) ».

Notons que la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a publié le 15 janvier dernier les résultats provisoires des élections législatives nationales du 20 décembre 2023, conformément au calendrier réaménagé du processus électoral 2022-2027 relatif aux élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales rendu public par la Décision du 26 novembre 2022. Conformément à la Loi électorale, les recours en contestation des résultats provisoires de la Députation Nationale sont à déposer auprès de la Cour Constitutionnelle.

À titre de rappel, le président de la CNDH-RDC, Paul NSAPU MUKULU, faisant la lecture du processus électoral en RDC lors d’une interview accordée dernièrement à la Presse, a souligné l’implication dans ce processus électoral de son Institution avec mission de monitoring, la sensibilisation, le plaidoyer diplomatique, la politique auprès des grands acteurs ayant contribué à désamorcer le chaos qui ont été prédits par les prophètes des malheurs. Tout en affirmant que son Institution reste toujours vigilante avec les échéances à venir et le suivi des contentieux électoraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut