21 juillet 2024

Coaching Time à l’Université Révérend Kim : Patrick ONOYA appelle la Jeunesse à libérer son potentiel pour résoudre le problème fondamental en RDC, celui de l’alimentation

Le Coaching Time était au rendez-vous avec le stratège et lobbyiste en investissement Patrick Onoya, invité de marque à la cérémonie de la collation des grades académiques 2022-2023 à l’Université Révérend Kim, samedi 28 octobre 2023 à Kinshasa.

L’intervention du Jeune Leader a gravité autour du thème « Jeune à libère ton potentiel », qui lui a permis d’étaler son Projet « Un hectare pour un étudiant », invitant ces finalistes de s’adonner à l’agriculture pour résoudre le problème fondamental en RDC, celui de l’alimentation, et qui, du point de vue économique et entrepreneurial, constitue la plus grande opportunité.

« (…) Nous avons fait constater aux étudiants que c’est depuis 1955 que l’on forme des intellectuels dans ce pays, et il est aberrant de constater que la République démocratique du Congo compte 80 millions de terres arables, et a la possibilité de produire 700 mille tonnes de poissons, mais il y a un contraste. C’est ce que nous avons 18 enfants qui meurent chaque heure de 0 à 5 ans faute de malnutrition, et, aussi, le programme alimentaire mondial établit qu’au moins 27 millions de Congolais souffrent de la faim. Nous avons expliqué que ce n’est pas seulement l’échec des politiques, mais c’est carrément l’échec de l’intellectuel congolais. Et eux (les nouveaux récipiendaires) , en se confirmant en tant qu’intellectuel congolais, devraient contribuer à résoudre les problèmes de la société. Et, pour cela, l’un des problèmes fondamentaux de la société, c’est celui de l’alimentation, de l’agriculture, (…) voilà pourquoi nous les avons exhorté à intégrer le projet Un Hectare pour un étudiant, qui est la réaction des intellectuels congolais, à ce que le problème fondamental de la République démocratique du Congo, celui de l’alimentation, mais qui si on analyse d’un point de vue économique ou d’un point de vue entrepreneurial, constitue la plus grande opportunité qui puisse exister à laquelle associer les étudiants finalistes de l’université Révérend Kim (…) », a mentionné Patrick ONOYA devant la Presse au terme de la cérémonie.

Et de réaffirmer le caractère de ce Projet : « (…) Cette initiative, « Un hectare pour un étudiant » a pris naissance à la Faculté d’Economie de l’Université de Kinshasa, et nous sommes en train d’étendre ce concept, parce que nous pensons que cela concerne tous les intellectuels, et c’était avec joie que nous avons constaté que tous les finalistes de Revend Kim, en tant qu’intellectuels, ont approuvé de mettre la main à la pâte dans ce projet agricole (…) ».

Avant d’exhorter la jeunesse en général et les récipiendaires en particulier : « (…) Les 80 millions de terres arables que dispose la RDC à elle seule suffisent pour assurer son autosuffisance alimentaire à travers l’agriculture (…) Dorénavant, nous devons comprendre que l’avenir de ce pays nous appartient. Et nous devons nous mettre ensemble pour agir. Et agir, pas seulement dans la politique, moins non plus de faire des commentaires des matchs de football, mais aussi et surtout en se lançant dans l’entrepreneuriat, particulièrement dans le domaine de l’agriculture. Cela fera à ce que le pays puisse avoir de l’avenir, et un avenir prometteur (…) ».

Saluant ce concept qui concerne des intellectuels congolais appelés à mettre la main dans la patte, le président du Collectif des Etudiants de l’Université Révérend Kim, Michel-Hériter Kilibwazi s’est exprimé en ces termes :

« (…) Il était pour nous important de présenter l’offre à nos finalistes parce que plusieurs parmi eux, lorsqu’ils finissent les études, se lancent dans le marché d’emploi pour se faire embaucher. Et ceux qui pensent entrepreneuriat pensent qu’entreprendre, c’est ouvrir des cabines, acheter des motos ou faire des boutiques en ligne. Et c’était nécessaire de leur faire voir qu’au-delà de cela, il y a l’agriculture qui est au centre de l’émergence de notre pays et à laquelle ils devraient tous adhérer, ce qui a été le cas. Tout le monde a validé et on se dit qu’ensemble nous allons faire le nécessaire afin de pallier ce problème de la famine (…) », a-t-il souligné en substance.

Avant de lancer un appel : « (…) Nous devons comprendre que l’avenir de ce pays nous appartient. Et nous devons nous mettre ensemble pour agir. Et agir, pas seulement dans la politique, moins non plus de faire des commentaires des matchs de football, mais aussi et surtout en se lançant dans l’entrepreneuriat, particulièrement dans le domaine de l’agriculture. Cela fera à ce que le pays puisse avoir de l’avenir, et un avenir prometteur (…) »

Le Projet « un hectare pour un étudiant » qui gravite autour de 4 composantes : les souscripteurs (1ha-2ha) ; les partenaires techniques; les chefs de terre et les partenaires financiers, a reçu récemment 100 milles hectares de terres à Songololo dans la Province du Kongo-Central dans le cadre d’un partenariat avec les autorités coutumières, grâce au lobbying du Jeune Leader Patrick ONOYA.

C’est dans cette optique qu’après les études du sol qui sont menées, la première campagne dudit projet sera lancée au mois de décembre 2023.

Les canaux pour atteindre le projet sont : un site internet www.unhectare-etudiant.com et une application mobile « mon Hectare » afin de permettre aux étudiants de toute la RDC et des jeunes entre 18 et 35 ans de pouvoir souscrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut