23 juillet 2024

Cadre de concertation CENI-Partis et Regroupements Politiques : les candidats aux Provinciales et Municipales se sont imprégnés du cadre légal et la procédure de dépôt des candidatures

Donner l’occasion aux partis et regroupements politiques de s’enquérir du cadre légal et la procédure de dépôt des candidatures pour les élections des Députés Provinciaux et Conseillers Municipaux, tout en les exhortant à améliorer la participation des jeunes aux élections, tel était l’objectif primordial
du cadre de concertation organisé lundi 31 juillet 2023 dans la salle des conférences du ministère des affaires étrangères à Kinshasa par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). A constaté infoplusrdc.com

De prime abord , le 2ème vice-président de la CENI, Didi Manara a souhaité la bienvenue et félicité partis et regroupements politiques et les candidats indépendants qui ont déposé leurs dossiers quoi que tardivement pour l’élection à la députation nationale.

Ainsi, le 2ème vice-président de la Centrale Électorale a fait savoir à l’assistance que les Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC) seront ouverts là où la situation sécuritaire les permet sur l’ensemble du territoire national.

Lors de sa prise de parole, le président de la CENI, Denis KADIMA KAZADI a déploré les attaques survenues dimanche 30 juillet dernier contre le candidat Président de la République Delly Sesanga à Kananga (Kasaï Central) et l’attaque du siège du parti Nouvel Elan d’Adolphe Muzito.

« (…) Le climat d’intolérance petit à petit tend à s’installer au cours du processus électoral. Le week-end dernier Monsieur Delly Sesanga et ses équipes ont été attaqués par des personnes se réclamant d’être membre de l’Udps. Le même jour, des personnes se réclamant d’être les supporters de Monsieur Martin Fayulu ont attaqué une des installations du parti Nouvel Élan de Monsieur Adolphe Muzito. Si durant la période de précampagne, l’intolérance s’installe entre les compétiteurs, la CENI craint qu’il y ait une escalade des violences en période de campagne (…) », a-t-il déploré.

Et d’enchainer : « (…) ces actes d’intolérance sont en contradiction avec les valeurs démocratiques que prône notre société, ces actes sont donc à décourager fortement. La CENI veut organiser des élections transparentes, crédibles, inclusives mais surtout dans un climat apaisé. Les acteurs politiques sont appelés à aider la CENI à tenir cette promesse. C’est ainsi que la CENI invite les différents compétiteurs à un débat d’idées et s’insurge contre tout acte de violences physiques ou verbales (…) ».

Le Numéro un de la Centrale Électorale est revenu sur l’incendie qui s’est déclaré le week-end dernier à l’entrepôt de cette institution d’appui à la démocratie au Sud-Kivu, tout en précisant que cela n’empêchera pas le processus de réception des candidatures pour les élections des députés provinciaux et conseillers municipaux.

Denis KADIMA KAZADI a émis le vœu de voir les élections provinciales une occasion pour les politiques d’aller au-delà de geste symbolique.

« (…) vous devez comprendre que l’avenir de ce pays dépend de l’insertion, dans la vie politique d’aujourd’hui, des jeunes qui vont faire la relève de demain, car très souvent ces jeunes ont été exclus ou tout simplement marginalisés au profit des candidats plus expérimentés. Vous devez rendre la participation des jeunes significatif et efficace (…) », a-t-il indiqué.

L’occasion faisant le larron, Denis KADIMA KAZADI a rappelé que la CENI a réceptionné plus de 23 000 candidatures aux législatives nationales et en attend plus ou moins double pour le provincial et local.

Répondant aux accusations selon lesquelles la CENI a accepté les candidatures des familles des membres de l’assemblée plénière et la centrale électorale, le président de la CENI a souligné que cette situation les préoccupe au plus haut point c’est ainsi que des procédures ad hoc seront mises en place pour éviter tout conflit d’intérêt au moment de délibération finale.

Par ailleurs, Denis KADIMA a tenu à rappeler que les candidatures du personnel de la CENI sont strictement interdites, en faisant savoir que la Centrale Électorale compte les dénicher et les disqualifier.

À noter que les différents experts de la Centrale Électorale ont également échangé avec les délégués des partis politiques sur la procédure à suivre pour le dépôt des candidatures pour les élections provinciales et des conseillers municipaux. Pour cette phase, les BRTC ouvriront officiellement leurs portes à partir du 3 aout 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même catégorie

Articles récents

Retour en haut